Eki : la nouvelle série originale Canal+ qui questionne les vices de la société Gabonaise

LE COFFRET

Impliqué dans son rôle de promoteur du cinéma africain, le Groupe CANAL+ enchaîne les productions sur le continent . Ainsi, à partir du lundi 25 avril 2022, c’est sur sa chaîne Canal+ première que le leader en Afrique francophone de la distribution  de chaînes payantes, compte diffuser sa dernière série made in Gabon, « Eki ».

Après la série à succès « Mamie Wata les mystères d’Izeva »,  Canal+ remet le couvert pour sa deuxième série création originale gabonaise : Eki, la famille c’est secret.  Une série qui dépeint avec véracité les aspects les plus sombres de la capitale Librevilloise.

 Justice, mysticisme et intrigue sont les maîtres mots de cette série policière sous fond de comédie dramatique. Un chef d’œuvre réalisé par la Gabonaise Nadine Otsobogo en collaboration avec les Ivoiriens Alex Ogou et Jean Boris Oue. Ensemble ils ont donné naissance à dix épisodes de 52 minutes chacun, produit par Canal+ et les studios Ossoo de Nelly Belval. L’actrice que l’on retrouve dans le rôle principal de la série. 

Un thriller pas si loin de la réalité 

Dans une des langues vernaculaires du Gabon, Eki signifie interdit, justice, sacré. Un terme qui possède plusieurs sens qu’Eki Nyonda incarne à la perfection dans sa quête de la vérité. 

L’histoire relate la rivalité entre deux grandes familles fortunées du pays. Eki Nyonda, est une juge matrimoniale dont le personnage est inspiré de la sulfureuse juge Linda Bongo Ondimba. « Son travail et les cas qu’elle traite ont nourri les événements juridiques de la série » révèle le scénariste d’Eki , Hiram Ayamel. Le père de la brillante juge, Edouard Nyonda,  est une haute personnalité du pays accusé du meutre. Sa fille qui sait que son père est incapable de perpétrer un acte aussi horrible va initier une quête de la vérité afin d’innocenter son père. 

Une critique des travers des beaux quartiers librevillois 

Au-delà du coup de fraîcheur apporté par la qualité des images et des plans, les thématiques abordées dans cette série inédite ne sont que le pâle reflet des réalités obscures bien connues des Gabonais. Dans les premières images dévoilées par Canal+, l’univers de la justice est représenté avec ses bons comme ses mauvais côtés. Corruption, malversations financières, système carcéral défaillant , fétichisme… la liste des vices est bien trop longue pour tous les égrainer ici. 

En regardant Eki, les téléspectateurs pourront aussi être les témoins d’une romance toxique entre deux protagonistes : Eki Nyonda et le très respecté procureur de la république Hugues Madeke interprété par l’acteur français Terrence Amadi. Une romance à découvrir dès le 25 avril 2022 à 20h30 sur Canal+ première. 

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Fermeture de GaboPrix Poste Akébé : le coup de com’ de la DGCC

Ce mercredi 28 septembre 2022, les internautes et autres observateurs de la vie économique du Gabon, ont assisté à...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x