Gabon : 5724,4 milliards de fcfa en 2021, le PIB a atteint son deuxième plus haut niveau en dix ans

LE COFFRET

Sous l’impulsion des secteurs primaires, secondaires et tertiaires dont les valeurs se sont respectivement établies à 3252,6 milliards de fcfa, 3130 milliards de fcfa et 3022,6 milliards de fcfa, le Produit intérieur brut (PIB) s’est raffermi en 2021. En hausse de 1,46% en glissement annuel, celui-ci s’est situé selon les données fournies par la direction générale de l’économie, à un peu plus de 5724 milliards de fcfa au cours de l’exercice écoulé. Soit son deuxième plus haut niveau en dix ans. 

En dépit du secteur pétrolier dont les principaux indicateurs ont plongé en 2021, avec notamment une production en baisse de 6,7% à 10,04 millions de tonnes soit un peu moins de 73,3 millions de barils, les autres secteurs d’activité ont grandement profité de la reprise de l’économie mondiale. De la production de manganèse dont l’activité s’est fortement consolidée affichant au passage une hausse de plus de 12% à 9,5 millions de tonnes, à la production forestière qui affiche en 2021 près de 3,6 millions de m3, le “hors-pétrole” a tenu l’économie. 

En effet, comme le démontrent les données fournies par la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf), le PIB s’est raffermi en 2021 passant de 5641,9 milliards de fcfa à 5724,4 milliards de fcfa. Une hausse de 1,46% grandement imputable donc au PIB hors-pétrole dont la valeur cumulée s’est établie à 5138 milliards de fcfa contre à peine 586,3 milliards de fcfa pour le PIB pétrole. 

A son deuxième plus haut niveau depuis dix ans après les 5747,5 milliards de fcfa atteints en 2019, la valeur du PIB du Gabon s’est ainsi fortement appréciée si l’on se réfère à l’exercice 2012 où il se situait à 4671,1 milliards de fcfa. Symbole de cette évolution de 22,55% entre 2012 et 2021, le PIB Hors-Pétrole affiche sur la même période une hausse de près de 30% passant de 3999,1 à 5138 milliards de fcfa. Preuve d’un véritable changement de paradigme ?

L’on notera cependant le niveau excessivement élevé des importations de biens et services qui affichent pour la seule année 2021 près de 4118 milliards de fcfa. Une facture d’importations proche des 4202,4 milliards de fcfa celle de l’exercice 2019, mais très loin des exercices précédents puisqu’entre 2012 et 2017, le montant moyen se situait autour de 2500 milliards de fcfa.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Fermeture de GaboPrix Poste Akébé : le coup de com’ de la DGCC

Ce mercredi 28 septembre 2022, les internautes et autres observateurs de la vie économique du Gabon, ont assisté à...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x