Gabon : défense et illustration du génie de Skulio

LE COFFRET

KRIST KRIST
KRIST KRIST
De son vrai nom Jilkrist BINGANA MOMBO, Krist est un critique d'art de 25 ans. En Master recherche de Lettres Modernes, il est également un artiste auteur compositeur. C'est à la croisée de la littérature et de la musique que Krist nous propose des lectures interprétatives des textes de chansons. Depuis février 2022, il est contributeur à Inside News241.

L’univers dans lequel je m’en vais vous plonger a un nom : il s’appelle l’univers des possibles. Il consiste à explorer les possibilités interprétatives des textes de chansons, afin de ressortir un infini de sens et de conclusions auquel  même leurs auteurs ne s’attendaient pas. Ici par le texte par lui-même.  

Première partie :    La défense 

Michel Montaigne écrivait au XVIème siècle : « Nous ne faisons que nous entre gloser ». Comme pour dire que  la loi de la composition artistique mêle influence et création. En musique plus que dans les autres arts les similis sont fréquents. Ils relèvent souvent de l’usage de paroles ou de rimes, d’usage de mélodies comme dans le cas de Skulio. Aux vues de tous ces faits il convient-il de se demander si Skulio a réellement plagié sur d’autres artistes ? Sinon, comment pourrait-on prouver l’authenticité de ses productions? 

Remarquons de prime abord que le titre Salam aleykum de Skulio est sorti premièrement en 2020. Or, par définition le plagiat est conditionné d’abord par la postériorité de la composition. «Le titre Salam aleykum»  précédant les deux autres n’est donc pas un plagiat. 

Deuxième partie :    Illustration du génie de Skulio

L’univers lyrical de Skulio s’inscrit dans ce que la critique littéraire appelle « les poétiques de la transgression » incarnée par des auteurs tels que Sade (XVIIIème siècle) Lautréamont (XIXème siècle) ou Houellebecq (XXème siècle) légion d’honneur et prix Goncourt. Se mêle donc à l’artiste gabonais, parangon  d’une écriture vielle de plus de  quatre siècle de grands noms de littérature.  L’artiste  marque dans son écriture une itération de phrases qui suggère un rapport transgressif entre lui et la loi. Dans  Salam aleykum  il écrit « Quand le nièn veut me mailler je ndjoum » Quand la police veut m’arrêter je prends la fuite.

Le fait le plus marquant de cette poétique se retrouve dans le titre Gbona Remix où le rapeur fait par allusion une réécriture du mythe de la création Judéo-chrétienne. Nous citons : « Adam a croqué la pomme eux ils ont avalé le noyau dans la vody ils ont noyé ». Cette réinterprétation du texte biblique ressort comme une critique de la situation de la jeunesse gabonaise dont le mal s’avère plus profond, plus ancré qu’à l’époque du péché originel et plus exacerbé en comparaison au reste de l’humanité. 

Encore, Skulio a dans ses textes un usage fréquent de l’argot Gabonais. Ce procédé d’écriture, dans le champ des poétiques francophones, souligne l’assomption de son identité culturelle à la croisée du patriotique du jeune et de l’urbain. Ce dialecte, assez florissant de nos jours, révèle un soupçon de révolte contre le protocole langagier institué par l’académie   puisqu’il vient à contre-pied de celle-ci, faisant fi de toutes les règles aussi minimes soient-elles. Ainsi nous pouvons trouver dans ses textes  le lexique suivant : [« le youma ; ntouma ; nguèlè »] in Nouveau variant  [« Le nièn ; cotèlè  ndjoka  »] in Salam aleykum.

En somme l’interprète du célèbre « Nouveau variant » peut être décrit comme un porte-flambeau d’une thématique chère à la littérature qui porte à la lumière la poésie de ses textes.

La sortie du clip « Ansu Fati » de Skulio connaît des avis mitigés de la part de son public © D.R.

ACTUS :  
Skulio avance dans son programme et sort le morceau Ansu Fati qui connaît une réception mitigée.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Fermeture de GaboPrix Poste Akébé : le coup de com’ de la DGCC

Ce mercredi 28 septembre 2022, les internautes et autres observateurs de la vie économique du Gabon, ont assisté à...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x