Gabon : « tout sauf les Bongo », martèlent Gérard Ella Nguéma et la 3ème voie

LE COFFRET

Réunis le week-end écoulé, les partis politiques de la 3ème voie ont fermement dit leur opposition à une candidature d’Ali Bongo Ondimba. Au regard, ont-ils estimé, de la « santé chancelante » de ce dernier, d’une longévité insupportable de son clan à la tête du pays, doublée d’une « gestion scabreuse du pays » par le PDG qu’il dirige.

À 15 mois de la prochaine élection présidentielle au Gabon, et alors que les fédérations du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir ne cessent d’appeler à la candidature d’Ali Bongo Ondimba, les partis politiques regroupés au sein de la 3ème voie ont fait une sortie tonitruante ce dimanche dernier à Libreville. Objectif : contrecarrer toute idée de candidature d’un Bongo, et particulièrement, d’Ali Bongo Ondimba. 

« Chers compatriotes,  c’est pour réveiller les Gabonais qui dorment, étourdis, et qui restent indifférents, qui deviennent volontairement ou involontairement complices des assassins de notre beau pays et de notre démocratie électorale, qu’il nous faut faire échec à cette tendance à l’impossibilité  d’alternance que tente de nous imposer le régime des Bongo, soutenu par la France, le Maroc et bien d’autres forces occultes. Chers compatriotes, notre position depuis 2018 n’a pas changé. Nous le disons une fois de plus, pour  un Gabon meilleur « Tout Sauf les Bongo ».

«(…)Oui Mesdames et Messieurs. Nous devons nous mobiliser pour mettre fin à l’imposture des Bongo et à leur longévité insupportable au pouvoir au besoin accepter le sacrifice suprême pour mettre fin à cette imposture qui, au fil du temps, a construit la misère des Gabonais, a détruit leur dignité, les a assujettis aux étrangers, a détruit toute possibilité de rêve, et consume  de jour en jour la fierté à l’appartenance à cette nation.Tout ce qui compte pour les Bongo, c’est que ce faux contribue à leur longévité au pouvoir (…) Sinon comment comprendre que le président sortant Ali Bongo ne présente aucun bilan, mais les voix se lèvent quand à 15 mois de la prochaine Présidentielle pour demander sa candidature. De plus, non seulement Ali Bongo Ondimba n’a pas de bilan, par manque de vision politique véritable, mais ses capacités physiques ne lui permettent pas de continuer en solitaire. Dans le contexte actuel, le front patriotique gabonais et la troisième voie lui conseille vivement et fraternellement de prendre du repos, de préserver sa santé et celle du Gabon notre beau pays dont il a tout bénéficié plus que quiconque », ont déclaré les leaders politiques par la voix de Gérard Ella Nguéma.

Gérard Ella Nguéma entouré de quelques leaders de la 3ème voie, lors de son discours dimanche 10 avril 2022 © D.R.

Lui et les siens ont mis un accent particulier à expliquer à Ali Bongo Ondimba que son entourage, comme en 2016, tente de lui faire croire qu’il est l’homme de la situation. Une manière pour cette caste de profiter de sa faiblesse en tenant, à sa place, les manettes du pays. 

« Le Gabon est ainsi devenu la proie des gens constitués autour du clan des Bongo, alors que vous aviez été déclaré vainqueur d’une élection controversée sans colistier, sans enfant, sans madame, et sans la cour de courtisans sans limite. Votre témérité affichée, c’est votre droit. Mais le vacarme des militants sorciers de votre parti indispose dans le sens qu’il participe à vous faire croire que les Gabonais veulent  encore de vous à la tête du pays. Ce qui est faux. D’ailleurs tous les pedegistes ne croient plus en vous. Si ce tohu bohu de vos pseudos militants consistait à solliciter votre maintien à la tête du parti de votre père, cela ne nous intéresserait pas, mais étant donné qu’il s’agit de la présidence de notre pays, cela change la donne, et nous amène à nous poser quelques questions. Par exemple celle de savoir si vos traîtres de militants chauve-souris, qui hier vous ont renié à la première occasion pour le jeune Brice Fargeon Alihanga,  immature politiquement aujourd’hui en prison, sont des gens de confiance. Comment comprendre que des hommes constitués normalement , sollicitent d’une personne en convalescence et diminuée  « bonbons et chocolats », ou  à se porter candidat , lorsque de loin, nous observons avec émotion et compassion tous les efforts que vous tentez de déployer pour paraître physiquement au niveau de vos charges. Monsieur Ali Bongo, si les pedegistes vous ont arnaqué et volé à l’élection présidentielle de 2016 où vous avez été royalement battu, que ne vous feront-ils pas en 2023 sachant que vous êtes diminué? » s’est interrogé Gérard Ella Nguéma.  Son message sera-t-il seulement entendu ? Seul l’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Marathon Day : 44 kits scolaires offerts par Bolloré et Owendo Container Terminal à Moanda

Dans le cadre de leur politique RSE en faveur des populations locales, Bolloré Transport & Logistics Gabon et Owendo...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x