Gabon : l’ONG AMFES lance la grande conférence sur les maladies endémiques

LE COFFRET

L’ONG Assistance Médicale dans les Formalités d’Evacuation Sanitaire (AMFES), accompagnée de ses partenaires, a procédé au lancement de la grande  conférence pour l’unité africaine sur les maladies endémiques endémiques ce lundi 20 juin 2022 au Stade de Nzeng-Ayong à Libreville. Au menu de cette rencontre panafricaine, sensibilisation autour de certaines pathologies telles que le VIH/Sida, la tuberculose, le diabète, la Covid-19… et le rôle indispensable de la pharmacopée dans la prise en charge des malades africains. 

« Nous sommes en train d’écrire une histoire. Nous rassemblons le peuple africain pour trouver des solutions qui concernent la Santé de tous sur le continent ». C’est par ces mots marqués par un  panafricanisme et une solidarité décomplexée que  Marie Avorbang Minko, présidente de l’ONG AMFES à tenu à accueillir ses invités lors du lancement de la conférence ce 20 juin 2022 au Stade de Nzeng-Ayong. 

Cet événement qui s’étendra jusqu’au 09 juillet 2022 abordera plusieurs thématiques autour des maladies qui font des ravages sur le continent, telles que la tuberculose, le VIH/sida, le paludisme, la diabète ou l’insuffisance rénale, pour ne citer que celles-là.

Il faut dire que l’Afrique tente bon gré mal gré de lutter contre ces menaces qui emportent bon nombre de nos frères et sœurs. Pour vaincre ces maladies mortelles, l’ONG AMFES préconise de se tourner vers les compétences existantes et trouver des solutions à l’échelon continental (de la médecine moderne à la médecine traditionnelle africaine ancestrale).

Un point de vue très partagé par l’assistance, à l’image de Marc Montcho, enseignant et entrepreneur (dans la médecine traditionnelle béninoise). « Nous voulons faire entendre nos voix. Nous avons nos plantes, à travers la médecine traditionnelle, qui ont sauvé des vies depuis des millénaires sur le continent africain », a-t-il clamé.

Cette conférence a également pour but d’informer les populations, le personnel soignant et les patients sur les maladies endémiques qui sévissent en Afrique. Autour de l’ONG AMFES, en plus des autorités compétentes gabonaises,  se trouvent d’autres ONG et associations des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), notamment du Gabon, du Cameroun, du Mali, du Sénégal, du Congo, de la RDC, du Bénin, du Togo, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée Équatoriale. Des structures représentées au Gabon et qui travaillent en étroite collaboration depuis plusieurs mois avec L’ONG présidée par Marie Avorbam Minko sur les nombreux défis auxquels font face les pays africains notamment dans le secteur de la santé.

En tout,  ce sont 20 associations inscrites sous le registre de leurs ambassades, dont 15 ont un projet et une pathologie bien spécifique qui vont échanger avec les populations lors de cette rencontre. En revanche, 5 autres s’épancheront sur la Covid-19. Organisée sous le thème « L’information, la prévention, comment éradiquer les maladies endémiques en Afrique », cette conférence est l’occasion de rendre un hommage appuyé à la société civile.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Marathon Day : 44 kits scolaires offerts par Bolloré et Owendo Container Terminal à Moanda

Dans le cadre de leur politique RSE en faveur des populations locales, Bolloré Transport & Logistics Gabon et Owendo...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x