mercredi, juillet 24, 2024
More

    Le Gabon aurait versé au fonds Carlyle la dernière tranche pour l’acquisition d’Assala 

    les plus consultés

    Le Gabon a marqué un tournant décisif dans son histoire économique en assurant l’achat définitif de la compagnie pétrolière Assala Gabon, anciennement détenue par le fonds américain Carlyle. Cette transaction, conduite par la Gabon Oil Company (GOC), s’est conclue avec le versement de la dernière tranche de paiement, symbolisant l’aboutissement d’une stratégie financière ambitieuse et minutieusement orchestrée, lit-on chez nos confrères de Gabonactu.

    En 2017, Carlyle avait acquis les actifs de Shell Gabon pour la somme de 630 millions de dollars US (environ 380 milliards de fcfa). Avec la vente de ces mêmes actifs à l’État gabonais pour 1,3 milliard de dollars US (soit plus de 790 milliards de fcfa), le Gabon réalise une opération financière non seulement majeure mais aussi stratégique pour l’avenir de son secteur pétrolier.

    Le droit de préemption : une inflexion stratégique

    Alors que le groupe français Maurel & Prom s’apprêtait à finaliser la reprise d’Assala Gabon, les nouvelles autorités de transition gabonaises ont promptement exercé leur droit de préemption en novembre 2023. Cette intervention a non seulement déstabilisé le marché mais surtout réaffirmé la souveraineté du Gabon sur ses ressources naturelles, en s’assurant que les profits issus de la production pétrolière restent au service de l’économie nationale.

    Les défis financiers et juridiques

    Mobiliser une somme aussi colossale que 1,3 milliard de dollars US constitue un véritable défi pour l’État gabonais. Cette opération financière aurait été rendue possible grâce à une coopération étroite avec un syndicat d’avocats d’affaires, qui a facilité les négociations et les tractations longues et complexes avec Carlyle, rapportent Gabonactu. Le pari est aujourd’hui couronné de succès, symbolisé par le transfert final des fonds et l’officialisation de l’acquisition.

    Assala Gabon : un actif stratégique

    La capacité de production d’Assala, d’environ 45 000 barils de pétrole par jour, représente une opportunité en or pour le Gabon. Avec cette acquisition, le pays espère non seulement augmenter ses revenus issus des ressources pétrolières mais également renforcer sa position sur le marché international des hydrocarbures.

    Impact sur l’économie gabonaise

    Le contrôle de l’État sur Assala devrait offrir des perspectives économiques intéressantes. En récupérant les bénéfices directs des activités pétrolières, le Gabon peut envisager des investissements accrus dans des projets de développement infrastructurel et social. À long terme, cette prise de contrôle pourrait favoriser une diversification de l’économie et une réduction de la dépendance aux fluctuations du prix du baril de pétrole.

    L’acquisition définitive d’Assala Gabon par le gouvernement gabonais représente une étape stratégique cruciale pour le pays. En mettant en avant sa prééminence sur les ressources pétrolières nationales, le Gabon trace une nouvelle voie pour un développement économique plus autonome et durable. L’avenir nous dira si cette démarche audacieuse portera ses fruits, mais une chose est certaine : le Gabon a choisi de reprendre en main son destin énergétique.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x