mardi, juillet 16, 2024
More

    Atelier du ministère de l’Industrie : un bouclier pour les actifs intellectuels des PMI gabonaises

    les plus consultés

    Dans un monde de plus en plus globalisé et concurrentiel, protéger les actifs intellectuels est devenu une priorité stratégique pour les entreprises. Le ministère de l’Industrie du Gabon semble avoir pris la mesure de cet enjeu, en organisant le 05 juillet 2024, un atelier spécialisé destiné aux Petites et Moyennes Industries (PMI). Cet événement, dont l’objectif est d’offrir aux PMI les outils nécessaires pour protéger efficacement leurs créations, représente une avancée significative pour le secteur industriel gabonais.

    L’initiative se place dans la lignée des efforts continus du ministère de l’Industrie pour renforcer le tissu économique du pays. En mars dernier, le Forum sur le financement des industries gabonaises a mis en lumière les besoins cruciaux de soutien et d’accompagnement pour les petites et moyennes entreprises. 

    La récente convention signée avec l’Ordre National des Experts Comptables (ONEC) s’inscrit dans cette dynamique, en promettant aux PMI un soutien professionnel accru pour accessible à des services financiers et de gestion essentiels.

    L’importance de la protection des actifs intellectuels

    L’atelier s’est concentré sur les principaux types de protections intellectuelles : marques, dessins et modèles industriels, noms commerciaux et brevets d’invention. L’objectif était de sensibiliser les participants sur les différents mécanismes de protection disponibles à plusieurs niveaux, y compris national, régional et européen. Cette démarche est cruciale pour les PMI qui, souvent par manque de ressources ou de connaissances, négligent la protection de leurs innovations, s’exposant ainsi à des risques importants de contrefaçon ou de concurrence déloyale.

    Une animation par des experts reconnus

    La présence de François Mbongo Rafemo Bourdette, ministre de l’Industrie, à cet événement souligne l’importance accordée par le gouvernement à cette initiative. Dirigé par Philippe Rodhain, un expert international renommé en protection industrielle, l’atelier a offert une occasion précieuse d’apprentissage et de développement aux participants. De plus, l’Office gabonais de la protection industrielle (OGAPI) a également apporté son soutien, garantissant la crédibilité et l’efficacité du programme proposé.

    Philippe Rodhain, expert international renommé en protection industrielle, à dirigé l’atelier. @DR

    Au-delà de la simple information, cet atelier éduque et habilite les PMI à protéger leurs créations, à renforcer leur compétitivité et à sécuriser leurs investissements intellectuels. En incitant les entreprises à mieux comprendre et utiliser les outils de protection industrielle, le ministère de l’Industrie pose une pierre angulaire pour le développement économique du Gabon. 

    Dans un avenir où l’innovation et la propriété intellectuelle deviennent des ressources clés, cette initiative se révèle non seulement opportune, mais essentielle pour la prospérité durable des PMI gabonaises.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x