mercredi, juillet 24, 2024
More

    Gabon : Jessye Ella Ekogha serait-il libre de tout mouvement ? 

    les plus consultés

    C’est ce que semble affirmer le média Jeune Afrique dans un article paru ce jour. En effet, Jessye Ella Ekogha, ancien porte-parole de la présidence de la République sous Ali Bongo Ondimba serait actuellement hors du Gabon selon l’hebdomadaire. Cette décision, non confirmée par les autorités gabonaises, suscite déjà de nombreuses réactions et questionnements au sein de l’opinion nationale.

    Jessye Ella Ekogha, figure éminente du régime Bongo-Valentin et membre influent de la « Young Team », a été accusé de plusieurs délits graves. Parmi ceux-ci, détournement massif des deniers publics, malversations financières internationales, faux et usage de faux, falsification de la signature du Président de la République, corruption active et trafic de stupéfiants. Dans ce contexte, son arrestation en août 2023 avait été perçue comme une mesure symbolique et nécessaire pour assainir la gouvernance du pays.

    Capture d’écran de la page Facebook du journal Jeune Afrique. @IN241

    Cependant, après plusieurs mois de détention à la prison centrale de Libreville, Jeune Afrique rapporte ce 17 mai 2024 que Jessye Ella Ekogha est désormais libre de ses mouvements, une information qui n’a pas été confirmée par les autorités gabonaises.

    Les raisons de la présumée libération

    Il apparaît que l’état de santé de Jessye Ella Ekogha aurait joué un rôle crucial dans sa libération, précise Jeune Afrique. Son état s’étant sérieusement détérioré durant son incarcération, il airait été transféré à l’hôpital d’instruction des Armées Omar Bongo Ondimba pour plusieurs semaines de traitement. Depuis trois mois, il serait donc libre, officiellement pour raisons médicales.

    LIRE AUSSI : Francky Meba Ondo : « après Lee white, au tour de Jessye Ella Ekogha de quitter le pays sans procès ? » 

    Cette décision présumée de libération, bien que motivée par des raisons de santé apparentes, et si elle s’avérait vraie, poserait tout de même des questions profondes sur l’efficacité et l’équité du système judiciaire gabonais. Comment un individu accusé de crimes aussi graves pourrait-il être libéré si rapidement, même sous prétexte de maladie ?

    Conséquences et réactions

    La libération de Jessye Ella Ekogha, si elle est avérée, soulève de vives polémiques, d’autant plus après la fausse annonce de la libération de Sylvia Bongo Valentin et de son fils Noureddine Bongo Valentin, qui avait déjà indigné l’opinion publique. Le sentiment d’injustice et de frustration grandit parmi les Gabonais qui espèrent des réformes réelles et une justice équitable post-régime Bongo.

    Deuxième capture d’écran du journal Jeune Afrique. @IN241

    Nombreux sont ceux qui se demandent si la libération de Jessye Ella Ekogha est un prélude à une série de libérations d’autres figures influentes de l’ancien régime. Si tel est le cas, cela pourrait signifier un retour en arrière pour la quête de justice et de transparence dans le pays, sapant les efforts des militaires qui ont justifié leur prise de pouvoir par la nécessité de restaurer la justice.

    La libération de Jessye Ella Ekogha pourrait bien être perçue par certains comme un signal inquiétant indiquant une possible indulgence envers les anciens dignitaires du régime corrompu. Pour d’autres, cela pourrait être un simple geste humanitaire. Quoi qu’il en soit, cette décision ne manquera pas d’influencer la perception du public sur la direction politique et judiciaire du Gabon.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x