mardi, juillet 16, 2024
More

    Prix média : la naissance des Awards « Makongonio » pour la presse gabonaise

    les plus consultés

    Un vent de reconnaissance et de célébration a soufflé à la conférence de presse organisée par le groupe de presse “EK” et plusieurs organisations de la profession. L’annonce des « Makongonio », des awards de la presse gabonaise, ce vendredi 14 juin, marque un tournant significatif dans l’histoire journalistique du pays. Cet événement, qui se tiendra annuellement, vise à commémorer les sept journalistes tragiquement disparus le 28 juin 1985 à Makongonio, dans la province de la Ngounié.

    Lors de son allocution, Thierry Mebale Ekouaghe, président du Comité d’organisation, a réitéré l’importance de se souvenir de l’accident d’hélicoptère de 1985 qui a coûté la vie à sept journalistes et trois autres compatriotes, dans l’exercice de leur fonction. “Nous devons rappeler que sept journalistes ont perdu la vie dans un crash d’hélicoptère à Makongonio, près de Mbigou. Nous rendons hommage à ces journalistes oubliés par l’histoire”, a-t-il déclaré avec émotion.

    L’événement se veut un hommage non seulement à ces journalistes décédés dans l’exercice de leur fonction mais aussi à tous les membres de la profession. La remise des prix est prévue pour le 24 août 2024 au Radisson Blu, précédée par un atelier sur la sécurité des journalistes en collaboration avec EM-Gabon Université.

    La profession journalistique réunie

    Thierry Mebale Ekouaghe a également lancé un appel à la solidarité au sein de la profession journalistique : “Cet événement n’est pas seulement celui du groupe EK ou du comité d’organisation, mais de tous. Faisons en sorte que cet hommage soit beau et qu’il perdure”, a-t-il annoncé. Un message fort pour une profession souvent mise à rude épreuve, mais qui trouve ici une opportunité de se réunir et de se renforcer.

    Thierry Mebale Ekouaghe, président du Comité d’organisation des « Makongonio ». @IN241

    Vers une excellence professionnelle ?

    Le Pr Anaclet Ndong Ngoua, président du jury des « Makongonio », a détaillé les attentes élevées des prix. Pour ce dernier, l’excellence journalistique doit être au cœur des préoccupations. “Les choix se feront par type de médias : presse en ligne, presse écrite, radio, télévision. Les techniques journalistiques doivent respecter la déontologie, l’éthique et le code typographique,” a-t-il précisé.

    Pr Anaclet Ndong Ngoua, président du jury des « Makongonio ». @IN241

    Une responsabilité partagée

    Cet événement ambitionne non seulement de récompenser les meilleurs dans le domaine de la presse, mais aussi de tirer la profession vers le haut en luttant contre l’amateurisme. Le Pr Ndong Ngoua a souligné l’importance d’une responsabilité partagée entre l’État, les journalistes et les citoyens. “L’État doit améliorer le financement et les conditions de travail, tandis que les journalistes doivent assumer leurs responsabilités malgré les difficultés économiques et politiques. Les citoyens doivent défendre la liberté de la presse, car elle appartient à tous”, a-t-il conclu.

    Rendez-vous à ne pas manquer

    La remise des prix « Makongonio » le 24 août 2024 au Radisson Blu à Libreville sera l’apothéose de cet hommage vibrant, une célébration de l’engagement et de la passion des journalistes gabonais. Un moment de commémoration, de réflexion mais aussi d’espoir pour un avenir où le journalisme gabonais brillera de mille feux.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x