mardi, juillet 16, 2024
More

    « Un Gabonais = Une Boutique » : l’audacieuse initiative des entrepreneurs gabonais pour reprendre la main sur l’économie locale

    les plus consultés

    Le Gabon veut lancer une révolution entrepreneuriale avec le projet « Un Gabonais = Une Boutique ». Initiée par l’organisation « Le Boutiquier rentable », cette initiative vise non seulement à encourager l’esprit d’entreprise parmi les jeunes Gabonais, mais également à renforcer leur rôle dans l’économie nationale, traditionnellement dominée par des expatriés.

    Le projet ambitionne de créer un réseau d’épiceries dispersées à travers le pays, permettant ainsi une meilleure accessibilité aux produits de première nécessité tout en stimulant l’économie locale. Lors de la récente séance de travail avec le ministre de l’Économie et des Participations, Mays Lloyd Mouissi, plusieurs jeunes entrepreneurs ont exposé leur vision et les étapes stratégiques de ce projet.

    L’un des principaux objectifs de « Un Gabonais = Une Boutique » est de faciliter l’entrée des jeunes dans le monde entrepreneurial par des programmes de formation adaptés. En leur fournissant les compétences nécessaires et le soutien financier adéquat, l’organisation souhaite les préparer à la gestion efficace d’épiceries autonomes.

    Mesures étatiques de soutien

    Le gouvernement gabonais a exprimé son soutien indéfectible à cette initiative. Plusieurs mesures incitatives vont être mises en place pour aider ces jeunes entrepreneurs dans leur démarche, assure le gouvernement. Il s’agit tout d’abord du financement des formalités de création d’entreprises.  En effet, le ministère de l’Économie financera les formalités pour environ 100 jeunes, leur donnant ainsi un coup de pouce initial crucial. Ensuite, la facilitation administrative par l’ANPI-Gabon. L’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon) jouera un rôle clé en simplifiant les procédures administratives de création d’entreprise. Puis un accès au capital-investissement. Les entrepreneurs seront mis en relation avec « Okoumé Capital », une société de capital-investissement affiliée au Fonds gabonais d’investissements stratégiques, pour bénéficier de financements optimisés. Enfin, les formations et le réseautage. L’ANPI-Gabon proposera des formations de renforcement des capacités, nécessaires à une gestion efficace et durable des épiceries. De plus, l’accès direct aux fournisseurs garantira des prix compétitifs.

    Un projet aux nombreux bénéfices

    Le projet « Un Gabonais = Une Boutique » pourrait avoir des répercussions significatives sur l’économie gabonaise. En favorisant l’auto-emploi et en dynamisant le secteur entrepreneurial, il est à même de réduire le chômage parmi les jeunes. Le développement d’une centrale d’achats est également envisagé pour rationaliser l’approvisionnement des épiceries et garantir une distribution efficace des produits.

    En outre, ce projet met en avant la préférence nationale, un principe essentiel pour la revitalisation de l’économie locale. En réappropriant un secteur jusqu’alors dominé par les expatriés qui ne l’ont pss volé, les jeunes entrepreneurs gabonais gagneront en autonomie et en influence économique. Encore faut-il qu’ils tiennent sur la longueur. Car l’entrepreneuriat est une course de fond.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x