mardi, juillet 16, 2024
More

    Gabon : que retenir de la visite officielle du directeur général de l’OIT Gilbert Houngbo à Libreville ?

    les plus consultés

    Ce mardi 2 juillet dernier, Libreville a accueilli une figure de proue du monde du travail : Gilbert Houngbo, directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT). Sa visite officielle de 48 heures, débutée le 30 juin 2024, s’inscrit dans une série d’initiatives visant à revitaliser et solidifier le tissu socio-économique du Gabon. Mise au point sur les grandes lignes de cette visite et ses répercussions potentielles.

    Gilbert Houngbo a été mis à contribution sur des sujets cruciaux, dont le dialogue social, l’employabilité des jeunes, et les élections professionnelles. Le dialogue social a dominé les échanges, mettant en lumière la nécessité de renforcer la cohésion et la collaboration entre les différents acteurs du monde du travail. Cette thématique est essentielle pour désamorcer les conflits et bâtir un environnement de travail inclusif et productif.

    Le deuxième axe de la visite du directeur général de l’OIT a été consacré à l’employabilité des jeunes. Cette dimension est d’une importance stratégique au regard des défis économiques actuels. Avec un taux de chômage élevé et une population jeune en pleine expansion, le Gabon se doit de trouver des solutions innovantes pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et soutenir un développement économique inclusif.

    Préparation des élections professionnelles

    La préparation des élections professionnelles a également occupé une place centrale dans les discussions. Assurer une représentation syndicale efficace et équitable est une condition sine qua non pour la stabilité et la justice sociale. À cet égard, l’expertise de l’OIT est un atout majeur pour accompagner le Gabon dans l’organisation de ces élections cruciales.

    Pour les autorités du ministère du Travail et de la Lutte contre le Chômage, cette rencontre est vue comme une opportunité unique. “Son Excellence Brice Clotaire Oligui Nguema, Président de la Transition, ainsi que le Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI), en sont persuadés : le Gabon pourra tirer profit de l’expertise de l’OIT pour consolider ses efforts en matière de respect des droits des travailleurs et de développement durable, en accord avec les objectifs du Plan de Développement de la Transition (PNDT)”, précise le communiqué gouvernemental.

    Des échanges constructifs

    Depuis son arrivée à Libreville, Gilbert Houngbo a eu l’occasion de s’entretenir avec des hauts responsables, parmi lesquels le général Brice Clotaire Oligui Nguema. Ces discussions ont été marquées par une volonté commune de renforcer la coopération entre le Gabon et l’OIT. Des échanges constructifs ont eu lieu également avec les organisations professionnelles des employeurs et les confédérations syndicales des travailleurs.

    Ces rencontres ont permis de mettre sur la table non seulement des problématiques, mais aussi des solutions pratiques et adaptées aux réalités locales. Des séances de travail ont été dédiées à l’identification des obstacles rencontrés par les jeunes Gabonais dans le marché du travail, ainsi qu’à la mise en place de programmes susceptibles de les aider à accéder plus facilement à un emploi décent.

    En somme, la visite de Gilbert Houngbo au Gabon représente bien plus qu’une simple visite protocolaire. Elle symbolise une nouvelle ère de coopération et de progrès pour le monde du travail au Gabon. Les fruits de cette mission sont attendus avec impatience et pourraient bien impulser un changement significatif dans le paysage économique et social du pays.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x