mardi, juillet 16, 2024
More

    Gestion des participations de l’Etat : l’expérience marocaine au service du Gabon

    les plus consultés

    Dans le cadre d’une initiative de partage de bonnes pratiques et de renforcement des compétences en matière de gestion des participations de l’État, l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’État (ANGSPE) du Maroc a accueilli une délégation gabonaise conduite par le directeur général des participations, Anne Nkene Biyo’o. Cette rencontre, qui s’est tenue du 03 au 07 juin 2024 au siège de l’ANGSPE à Rabat, marque un tournant significatif dans les relations économiques entre le Maroc et le Gabon.

    Sous la direction d’Abedellatif Zaghnoun, l’ANGSPE a organisé une série d’ateliers techniques destinés à enrichir les compétences des participants gabonais en matière de gestion des participations étatiques. Ces ateliers ont abordé plusieurs thématiques essentielles, notamment :

    • Les politiques actionnariales de l’État : Les discussions ont porté sur les objectifs et les enjeux des politiques actionnariales de l’État, mettant en lumière les meilleures pratiques pour la gestion des portefeuilles et des capitaux publics.
    • Réformes et contrôles financiers : un point d’avancement sur les réformes en cours des établissements et entreprises publics (EEP) marocains a été partagé, y compris des méthodes pour améliorer le contrôle financier de l’État.
    • Gestion des ressources humaines : les échanges ont mis en lumière l’importance d’une gestion optimale des ressources humaines et le déploiement stratégique des moyens pour une performance accrue des institutions publiques.
    • Transformations en sociétés anonymes : des exemples de restructurations des établissements publics marocains ont été présentés, proposant des modèles de transformation en sociétés anonymes inspirants pour les homologues gabonais.

    Consolider les comptes et évaluer les performances

    Un aspect crucial de cette rencontre a été le retour d’expérience sur le processus de consolidation des comptes de l’État actionnaire marocain et l’évaluation des performances des EEP. Ce partage de connaissances vise à encourager la transparence et l’efficacité de la gestion publique gabonaise.

    Un mémorandum d’entente pour une collaboration durable

    La semaine de travail intense s’est clôturée par la signature d’un mémorandum d’entente entre l’ANGSPE et la direction générale gabonaise des participations. Ce document officialise l’engagement des deux entités à approfondir leurs domaines de coopération actuels et à identifier des actions concrètes pour renforcer les relations à long terme. Les domaines de coopération potentiels sont multiples, allant de l’échange d’expertise à la mise en œuvre de projets conjoints stratégiques.

    Impact et perspectives

    Cette initiative met en lumière la capacité du Maroc à se positionner comme un modèle de gestion publique efficace sur la scène africaine. En partageant son expérience et son expertise, le Maroc affirme son rôle de leader régional et contribue activement au développement économique du continent. Cette coopération devrait non seulement bénéficier aux deux nations impliquées mais aussi servir d’exemple pour d’autres pays africains en quête de meilleures pratiques de gestion publique.

    En définitive, cette rencontre maroco-gabonaise représente un pas en avant pour la gestion stratégique des participations de l’État, ouvrant de nouveaux horizons pour une collaboration économique et institutionnelle renforcée entre les deux nations.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x