lundi, juillet 22, 2024
More

    Commerce : le Togo détrône la France et la Chine comme premier fournisseur du Gabon

    les plus consultés

    Depuis le début de l’année 2024, le paysage commercial du Gabon a été marqué par un événement inédit : le Togo s’est hissé au rang de premier fournisseur devant des géants économiques tels que la France et la Chine. Un exploit qui repose essentiellement sur une augmentation spectaculaire, de près de 200%, des exportations de brut raffiné en provenance de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest.

    Les données fournies par la Direction générale de l’Économie et de la Politique fiscale ainsi que la Direction générale des Douanes et des Droits indirects (DGDI) montrent que les importations gabonaises ont enregistré une progression de 10,2% au premier trimestre 2024, comparé au trimestre précédent. Cette hausse est principalement due à l’augmentation significative des commandes en provenance de ses dix premiers fournisseurs, avec une progression spectaculaire de 195,8% pour le Togo, suivie de la Chine à 13,8% et des États-Unis à 12,1%.

    Le rôle du port et ses stratégies commerciales togolaises

    Depuis 2018, le Togo s’est affirmé comme le principal fournisseur africain de produits vers le Gabon. Cette performance est largement attribuable aux activités du Port de Lomé, qui est devenu un hub stratégique pour le commerce en Afrique de l’Ouest. En 2021, le Togo avait déjà réalisé des ventes de marchandises au Gabon atteignant 41,6 milliards de fcfa, confirmant ainsi sa place de premier fournisseur africain pour la deuxième année consécutive.

    Cette montée en puissance ne s’est pas faite par hasard. Une série de réformes économiques et commerciales, ainsi qu’un investissement dans les infrastructures portuaires, ont permis au Togo de devenir un acteur majeur du commerce africain. En 2021, le pays s’était déjà positionné au cinquième rang mondial des fournisseurs du Gabon, devant des acteurs traditionnels comme la France, la Belgique et la Chine.

    Perspectives futures

    Avec cette nouvelle dynamique, le Togo pourrait continuer de renforcer sa position commerciale non seulement avec le Gabon, mais aussi à l’échelle régionale et internationale. Ce succès représente une opportunité pour les autres économies africaines de s’inspirer des pratiques togolaises afin de diversifier et renforcer leurs exportations.

    En bref, le chemin parcouru par le Togo de 2018 à 2024 montre qu’avec une stratégie bien définie et des investissements judicieux, même les petites économies peuvent rivaliser avec les grandes puissances et transformer le paysage commercial régional.

    Dans la même catégorie

    1 COMMENTAIRE

    Laisser un commentaire

    1 Commentaire
    Le plus ancien
    Le plus récent Le plus populaire
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
    trackback
    10 jours il y a

    […] et des Droits indirects (DGDI) du Gabon, le premier trimestre 2024 a vu une augmentation de 10,2 % des importations gabonaises. Cependant, c’est la spectaculaire hausse de 195,8 % des exportations togolaises qui attire […]

    Derniers articles

    1
    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x