mercredi, juillet 24, 2024
More

    Gabon : le contre-amiral Alain Jérôme Mounguet Ingoule expose les défis de la CNNII à Mays Mouissi

    les plus consultés

    Le 4 juin dernier a été marqué par une séance de travail dans le cadre des développements institutionnels de la Compagnie nationale de navigation intérieure et internationale (CNNII). En présence du ministre de l’Économie et des Participations Mays Mouissi, Stéphane Mbadinga Ditengou (directeur général du FGIS) et Emmanuel Edane (directeur général de la Façade maritime du champ triomphal – FMCT), le contre-amiral Alain Jérôme Mounguet Ingoule a présenté les défis terrains auxquels fait face la CNNII.

    La séance de travail s’est concentrée sur un obstacle majeur: malgré le financement et les accords obtenus pour la construction d’un bâtiment R+2, la CNNII est actuellement dépourvue de terrain adéquat pour accueillir cette nouvelle infrastructure. C’est dans cet esprit que la compagnie a sollicité une parcelle au sein de la Baie des Rois, une zone sous l’administration de la FMCT, elle-même filiale du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS).

    Les enjeux et la proposition

    L’enjeu central réside dans la non-disponibilité de parcelles gratuites par la FMCT, cette dernière disposant cependant d’un terrain réservé spécifiquement pour le gouvernement. À ce titre, l’intervention des autorités compétentes a été requise pour trouver une résolution viable.

    La solution à cette problématique nécessite une réflexion concertée et multidisciplinaire. En réponse, Mays Mouissi a mandaté les trois directeurs généraux à intégrer également l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC) ainsi que la Conservation foncière dans les discussions. L’objectif est d’élaborer une solution pragmatique et rapide.

    Collaboration interinstitutionnelle

    Cet épisode met en exergue l’importance de la collaboration interinstitutionnelle dans le développement infrastructurel. La réussite de ce projet ne réside pas seulement dans le financement ou les accords initiaux, mais aussi dans une gestion optimale et concertée des ressources territoriales.

    La Baie des Rois, comme projet d’aménagement urbain, symbolise le potentiel futur de développement durable et structuré de Libreville. L’intégration d’un siège de la CNNII dans cette zone pourrait marquer un pas significatif vers une unification des infrastructures maritimes et terrestres, offrant ainsi des perspectives positives pour la navigation intérieure et internationale.

    En somme, la détermination et la synergie entre les institutions impliquées seront les clés de la réalisation de ce projet ambitieux, dont les retombées pourraient largement dépasser les simples frontières administratives pour toucher l’ensemble du secteur économique et maritime du pays.

    La suite des événements nous en dira plus sur l’efficacité des mesures prises et la capacité des autorités de Transition à naviguer efficacement pour le bien commun.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x