Rentrée parlementaire : vie chère, présidentielle 2023, les voeux de Faustin Boukoubi

0
123

Après trois mois d’intercession, le Parlement gabonais, dont l’Assemblée nationale et le Sénat, a fait sa rentrée ce lundi 03 octobre 2022, conformément aux dispositions constitutionnelles. Occasion pour le président de la Chambre basse du Parlement, Faustin Boukoubi, d’analyser l’actualité du moment, marquée par la vie chère et l’instauration d’une nouvelle mercuriale par le gouvernement. Occasion surtout de s’appesantir sur les contours de la session qui débute, et sur une année 2023 imminemment électorale. Le parlementaire a invité à cet effet ses pairs à être des vecteurs de paix, et à s’engager plus que jamais dans leur rôle de porte-parole des populations auprès du gouvernement.

« Environ un an nous sépare des échéances électorales capitales dans notre pays, moment fatidique de la vie d’une jeune nation démocratique comme la nôtre, qui incite chacun de nous à des réflexions. Dans ces temps de grandes supputations et de néfastes suspicions, l’usage de subtilités peut aussi bien s’avérer efficace, en vue de la recherche de la satisfaction des besoins de la population« . C’est par ces mots empreints de subtilité que le président de l’Assemblée nationale (PAN) s’est adressé à ses pairs lors de la rentrée parlementaire ce 03 octobre.

Par ce discours qui se voulait inclusif, le PAN n’a pas manqué de recommander à ses pairs la proximité avec toutes les parties prenantes aux différentes prochaines échéances électorales afin que les lecteurs y trouvent leur compte.  « J’espère qu’une telle stratégie caractérisée par des échanges directs ne manquera pas d’efficacité, car l’imminence des consultations électorales dont les résultats nous importent à tous, rendra certainement nos interlocuteurs de plus en plus réceptifs et réactifs, eu égard aux sommations pressantes du chef de l’Etat« , a-t-il déclaré. 

Par ailleurs, il a affirmé que le rôle de représentants de la Nation commandait davantage que par le passé, d’agir résolument en ambassadeurs pour la paix, en vue de contribuer à l’aboutissement de lendemains postélectoraux apaisés, grâce à leur proximité avec les électeurs. Une position qui devrait leur imposer d’œuvrer de plus en plus à « la consolidation de l’unité nationale, en synergie avec tous les responsables à tous les niveaux, des institutionnels à la notabilité locale et aux chefs de familles« . 

Sur la vie chère, le président de Faustin Boukoubi a rappelé l’insatisfaction du chef de l’État sur le travail du gouvernement, au travers cette phrase prononcée lors de son dernier discours à la nation qui dit :  « Je dois à la vérité de dire que mon propre gouvernement a, par le passé, fait des promesses que nous n’avons pas toujours été en mesure de tenir. Des projets ont été commencés et jamais terminés« , fin de citation. « Cette déclaration suffisamment révélatrice de l’impatience que manifeste le président de la république, traduit à n’en point douter l’état d’esprit de la majorité de nos concitoyens (…) Même silencieux, les Gabonais nous regardent. Ils espèrent toujours et comptent sur les gouvernants pour satisfaire leurs besoins essentiels« , a-t-il ajouté. 

Avant de poursuivre, « nous encourageons le gouvernement dans la mise en œuvre effective des mesures gouvernementales portant lutte contre la vie chère.Vivement que la nouvelle mercuriale des prix, récemment élaborée par le gouvernement en partenariat avec les opérateurs économiques puisse apporter une réponse aux préoccupations du chef de l’Etat et partant à celles des Gabonaises et Gabonais (…)« , a indiqué le PAN. 

Lors de son discours, Faustin Boukoubi a également appelé les pouvoirs publics à lutter contre le chômage des jeunes. Tout comme il a rappelé que le mandat de la 13ème législature de l’Assemblée nationale qu’il dirige connaîtra son échéance le 11 janvier 2024. Soit 5 ans jour pour jour  après la mise en place de leur Bureau, ainsi que le veut l’article 35 de la Constitution gabonaise.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires