mardi, mai 21, 2024
More

    Sélectionneur des Lions indomptables : conflit entre le ministère des Sports et la Fecafoot

    les plus consultés

    Dans une série de rebondissements, les Lions Indomptables du Cameroun se retrouvent au cœur d’une controverse majeure, mettant en lumière un conflit entre le ministère des Sports et la Fédération camerounaise de Football (Fecafoot) dirigée par Samuel Eto’o. Alors que les attentes étaient élevées pour le recrutement d’un nouveau sélectionneur, les récentes actions du ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, ont créé une crise dans précédent dans le monde du football camerounais.

    Le 2 avril dernier, le ministère des Sports a pris l’initiative de nommer un nouveau staff technique pour les Lions Indomptables, sans consulter la Fecafoot. En effet, le ministre a rendu publique la liste des membres du nouveau staff technique des Lions indomptables du Cameroun dans un communiqué diffusé par la presse camerounaise. Cette décision unilatérale a déclenché une crise immédiate, avec la Fecafoot contestant publiquement le processus de sélection et affirmant n’avoir pas été informée des choix effectués. 

    Qu’en disent les statuts ?

    Ainsi, dans une correspondance officielle datée du 6 avril, le Secrétaire général de la Fecafoot a exprimé le mécontentement de l’organisation face à cette violation de ses compétences. Le comité d’urgence de la Fecafoot a exigé du président de l’organisation de soumettre des propositions de nominations pour les membres du staff technique dans un délai de 72 heures, conformément aux statuts de l’organisation.

    Cependant, malgré les objections de la Fecafoot, le ministre des Sports a poursuivi ses plans. L’arrivée de Marc Brys, le nouveau sélectionneur, a été accueillie avec faste et cérémonie, mais sans l’approbation ou même la présence officielle de la Fecafoot. Cette situation a exacerbé les tensions déjà vives entre les deux entités.

    Tentative d’apaisement

    En réponse aux critiques de la Fecafoot, le ministre des Sports a observé une minute de silence en hommage au père de Samuel Eto’o, président de la Fecafoot, décédé récemment. Cependant, cette tentative d’apaisement n’a pas suffi à calmer les eaux agitées du football camerounais.

    Alors que le nouveau staff technique se prépare pour les prochaines compétitions, y compris les éliminatoires de la Coupe du Monde 2026 et la Coupe d’Afrique des Nations 2025, l’incertitude plane sur l’avenir de la collaboration entre le ministère des Sports et la Fecafoot. Les prochains jours seront cruciaux pour déterminer si un compromis peut être trouvé ou si le conflit continuera à faire rage, menaçant ainsi le succès et la cohésion des Lions Indomptables.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x