mardi, juillet 16, 2024
More

    Dialogue national inclusif au Gabon : suspension des travaux pour la journée du mercredi 10 avril 

    les plus consultés

    Le Dialogue national inclusif au Gabon lancé le 2 avril dernier entre dans sa deuxième journée avec une énergie débordante alors que les participants continuent d’explorer les multiples facettes des défis nationaux. Selon Monseigneur Jean Bernard Asseko Mvé, porte-parole du bureau, les discussions ont été marquées par un engagement sans faille en faveur de la démocratie et du respect mutuel. La journée du 10 avril étant chômée et payée, les travaux seront suspendus.

    Avec plus de 38 000 contributions gabonaises, le processus s’avère être une véritable vitrine de l’inclusivité. Dans la Commission économique, l’attention se porte sur la crise de l’emploi, avec un accent particulier mis sur la création d’un plan d’urgence visant à atteindre le plein emploi d’ici cinq ans. Les débats se concentrent également sur l’amélioration du Code du Travail et la mise en place de mesures concrètes pour renforcer les conditions de vie et de travail des travailleurs gabonais.

    Il s’agit notamment de la révision tripartite des articles querellés du Code du Travail ; la rédaction des textes d’application du Code du Travail ; la révision du décret 162/PR/MT du 7 Mars 2016 relatif aux conditions d’emploi des travailleurs étrangers en République Gabonaise. Mais aussi la rédaction d’une loi portant statut particulier des Inspecteurs et contrôleurs de travail ; le renforcement de l’autorité des Inspecteurs et contrôleurs de travail ; le recrutement et la formation des Inspecteurs contrôleurs du Travail ; l’amélioration des conditions de vie et de Travail, entre autres. « Tout va reposer sur l’élaboration d’une politique publique en matière d’emploi« , a précisé Jean Bernard Asseko Mve.

    Promouvoir un développement durable

    Parallèlement, la sous-commission Agriculture et Environnement aborde des questions cruciales telles que la gestion des déchets et la préservation de l’environnement urbain et développement local. Ces discussions témoignent de la volonté du Gabon de promouvoir un développement durable et une gestion responsable des ressources naturelles.

    LIRE AUSSI : Dialogue national inclusif : ouverture de la plénière par Msgr Iba-Ba 

    Enfin, une annonce importante a été faite concernant la journée du 10 avril, déclarée chômée et payée pour célébrer la fin du ramadan, fête religieuse musulman, illustrant ainsi la diversité culturelle et religieuse du pays. “Le Bureau du DNI informe l’ensemble des participants au Dialogue que la journée du mercredi 10 Avril 2024 marquant la célébration de la fin du Ramadan est déclarée chômée et payée sur l’ensemble du territoire. Par conséquent les travaux reprendront le jeudi 11 Avril à 8h30”, a déclaré Monseigneur Jean Bernard Asseko Mvé, porte-parole du bureau.

    Alors que le Dialogue national inclusif se poursuit, l’espoir règne quant à la possibilité de trouver des solutions collaboratives aux défis complexes auxquels est confronté le Gabon. Ce processus démocratique continue de témoigner de la volonté du pays de progresser vers un avenir meilleur pour tous ses citoyens. Reste à savoir ce qu’en pensent les différents participants. Gageons que pour les prochains jours ou semaines des langues se délieront.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x