mardi, juillet 16, 2024
More

    Gabon : lancement du projet urbain « Libreville 2 »

    les plus consultés

    En janvier dernier, le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) a initié le Plan national de développement de la transition (PNDT) afin de pousser vers un développement plus intégré et harmonieux. C’est le village d’Andem, dans la région de Komo-Kango, qui marque le début de cette nouvelle ère, devenant le site du projet pionnier sous ce plan ambitieux : Libreville 2.

    Le PNDT a pris une tournure concrète avec la visite du ministre des Eaux et Forêts et de l’Environnement, le général de brigade Maurice Ntossui Allogo, à Andem le 29 avril dernier. Cette visite a officiellement lancé les travaux pour la construction de « Libreville 2 », une initiative phare visant à désengorger l’actuelle capitale, Libreville, par la création d’une seconde ville dotée d’infrastructures modernes.

    Le ministre des Eaux et Forêts et de l’Environnement, Maurice Ntossui Allogo, et un opérateur économique sur le terrain. @DR

    « Libreville 2 » s’étendra sur 48 160 hectares et envisage d’établir une variété d’infrastructures vitales telles qu’un nouvel aéroport, un centre hospitalier, des bâtiments administratifs et un hôtel. C’est un projet qui promet de transformer radicalement le visage urbain et socio-économique de la région, apportant espoir et modernité.

    LIRE AUSSI : Gabon : le Premier ministre lance le Plan national de développement de la Transition (PNDT 2024-2026 

    Bien que l’enthousiasme soit palpable, il est impossible d’ignorer l’ombre des précédents plans de développement qui n’ont pas su atteindre leurs promesses radieuses sous l’ancien régime. Le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), le Plan de relance économique (PRE) et le Plan d’accélération de la transformation (PAT), ont tous, à des degrés divers, échoué à matérialiser leur vision et leurs objectifs.

    Le ministre des Eaux et Forêts et de l’Environnement, le général de brigade Maurice Ntossui Allogo, échangeant avec les populations. @DR

    Cependant, l’espoir demeure que le PNDT échappera au sort de ses prédécesseurs grâce à un engagement renouvelé et une planification précise. La mise en œuvre effective de « Libreville 2 » pourrait non seulement redéfinir le développement urbain du Gabon, mais aussi servir de modèle pour de futurs projets de transformation dans d’autres régions du pays.

    LIRE AUSSI : Gabon : le PAT a-t-il perdu ses « 12 batailles clés »?

    En définitive, le PNDT porte en lui les aspirations d’un Gabon plus structuré et modernisé. Le début des travaux à Andem est un premier pas prometteur vers la concrétisation de ces aspirations, soulevant à la fois de grands espoirs et des interrogations légitimes sur sa réalisation future.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x