samedi, juin 22, 2024
More

    Dialogue national : seulement 3,5% des résolutions prises en compte pour la société civile, selon Okemvele Ngogho

    les plus consultés

    Lors d’un travail de restitution de vérification qui s’est tenu jeudi 30 mai 2024, au siège de Gabon d’Abord à Libreville, Edmond Okemvele Nkogho a souligné une situation préoccupante : la société civile gabonaise ne bénéficierait que de 3,5% des résolutions prises en compte dans le rapport général final du récent Dialogue national inclusif (DNI), malgré l’examen de 1746 résolutions.

    Le Dialogue national inclusif, qui s’est déroulé du 2 au 30 avril dernier, visait à réunir les divers acteurs de la société gabonaise pour discuter des enjeux nationaux et trouver des solutions consensuelles. Cependant, des voix s’élèvent au sein de la société civile pour dénoncer une faible représentation dans les décisions issues de ces discussions.

    Selon Edmond Okemvele Nkogho, les résultats de l’analyse mettraient en lumière une réalité troublante : “sur les 1746 propositions examinées, seules 3,5 % prennent en compte les préoccupations de la société civile”. Cette situation soulève des doutes quant à l’efficacité réelle du dialogue et à la prise en compte effective des attentes et demandes des représentants de la société civile gabonaise, souligne l’auteur de “Déficit démocratique et mal développement en Afrique – quand nos dirigeants ne peuvent plus”.

    Cette mise en avant des chiffres souligne l’impérieuse nécessité d’une représentation plus significative et d’une réelle écoute des acteurs de la société civile lors de ces moments cruciaux de concertation nationale. Il est crucial que toutes les voix soient entendues et que des actions tangibles soient entreprises pour répondre aux diverses préoccupations du peuple gabonais.

    Toutefois, il est essentiel de souligner que cette analyse ne remet pas en cause l’intégralité du processus du Dialogue national inclusif, rappelle Edmond OkemveleNkogho. Elle met plutôt en exergue l’importance d’améliorer la prise en compte et la représentativité de la société civile gabonaise dans les résolutions adoptées, afin de garantir un dialogue inclusif et constructif pour l’avenir du pays.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x