Gabon / législatives partielles : 11 candidats pour 3 sièges

LE COFFRET

Alors que la campagne électorale s’ouvre le 5 octobre prochain pour les législatives partielles, le Conseil gabonais des élections, en validant l’ensemble des candidatures la semaine écoulée, à ouvert le branle-bas des opérations liées à ce scrutin. 

Le 12 septembre dernier, le Conseil gabonais des élections (CGE) a tenu une plénière pour la validation des candidatures aux élections législatives partielles du 15 et 29 octobre prochains. 11 candidatures ont ainsi été validées pour les 3 sièges vacants que sont le 1er siège du département de l’Ogoulou à Mimongo (Ngounié), le 1er arrondissement de la commune de Tchibanga (Nyanga) et  le 2eme siège du département de la Zadié à Mékambo (Ogooué-Ivindo).

Dans l’Ogoulou, les quatre candidats retenus sont Charles Sadié du Parti démocratique gabonais (PDG), Andréa Ghislaine Mbigou du Parti social démocrate (PSD), Senturel Ngoma Madoungou du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM), et le candidat indépendant Alain Bruno Bisselo.

Au premier arrondissement de Tchibanga, le CGE a validé les candidatures de Jean Charles Yembit Yembit du PDG, Marie France Manomba Boulingui de Les Démocrates (LD), et enfin des indépendants Marie Stéphanie Mouity, Aristide Mamfoumbi, et Crépin Thérance Moulingui.

Dans la Zadié enfin, deux candidatures ont été validées. À savoir, celle de Franck Ulrich Bokamba-Ndombi Atabi du PDG, et celle de Dibadibadi du PSD.

À côté de la validation des candidatures, le CGE a procédé à la formation des présidents de commissions locales devant organiser le scrutin. Ces derniers ont, chacun dans sa région, débuté les réunions d’échanges et d’informations. C’est le cas dans la province de la Nyanga, où le président de la commission électorale, Jean Bernard Ngalibika, a tenu, le 20 septembre dernier, une première réunion avec ses équipes. 

Sur un tout autre front, la Haute autorité de la communication (HAC) a mis en place le 16 septembre dernier, la Commission d’égal accès des candidats et partis ou groupements politiques aux médias en période électorale. C’est dire que le branle-bas liée aux élections législatives partielles est bel et bien lancé.

La campagne électorale pour le premier tour est fixée du 5 au 14 octobre 2022, et du 19 au 28 octobre pour le second tour.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Culture/Nuit Des Talents : comme un air de pré-campagne ?

16 ans après la disparition des Balafon Gabon Music, les acteurs culturels ont à nouveau eu droit à une...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x