jeudi, mai 30, 2024
More

    Gabon : où sont passés les 120 milliards de fcfa contractés par la SNI auprès de BGFIBank, BICIG et UGB?

    les plus consultés

    Les révélations chocs de l’ancien directeur général de la SNLS (Société nationale du logement social) concernant la fusion-absorption d’avec la SNI (Société Nationale Immobilière), Joël-Patient Mbiamany Ntchoreret, ont également permis de remettre sur la table, les emprunts contractés par la seconde auprès du secteur bancaire visant à renouveler son parc immobilier. D’un montant d’au moins 120 milliards de fcfa contractés auprès de BGFIBank, BICIG et UGB, ces milliards de fcfa, supportés par la caution de l’Etat, devaient notamment permettre la réalisation de 3808 logements. Des logements toujours en construction semble-t-il, plus de cinq ans plus tard.

    Véritable équation insoluble pour l’exécutif, le logement et l’habitat sont en crise au Gabon. Malgré la présence sur le plan opérationnel d’une Société nationale Immobilière (SNI) dirigée par Hermann Kamonomono, qui avait en plus absorbée sa cousine germaine du Logement social (SNLS), le constat est le même : un déficit de plus de 200 000 logements, alors même que l’Etat à travers plusieurs mécanismes, a mis en place un certain nombre de conditions. Parmi elles, le fait de se porter caution pour la SNI, lorsqu’elle contractait auprès de BGFIBank, un emprunt de 100 milliards de fcfa au titre du projet de 3808 logements et un autre emprunt de 20 milliards auprès de la BICIG et UGB.

    Visant une redynamisation de la construction dans le pays, devant à terme permettre l’accès au logement au plus grand nombre, ces 120 milliards de fcfa ont semble-t-il été « dilapidés par effet de mauvaise gouvernance », alors qu’ils devaient servir à renouveler le parc immobilier de la SNI, étant entendu que son parc antérieur de location-vente arrivait à échéance en décembre 2019. Finalement remboursés par l’Etat, cautionnaire des emprunts de la SNI pour un total de 104 milliards de fcfa, ce montant a conduit à l’arrêt pour les 20 prochaines années des subventions au bénéfice de cette entité.

    Dès lors, quid de cette grosse centaine de milliard de fcfa perçus par la direction générale de la SNI? Où est passé cet argent? A quoi a-t-il bien pu servir quand on sait que le problème du logement reste entier dans le pays? Des questions auxquels doivent répondre les différents responsables de la Société immobilière, proche de la banqueroute en 2018, et qui n’a pu se refaire une santé qu’à travers la récupération des actifs de la SNLS qu’elle a dans le même temps, contrainte à la cessation d’activités, alors même que celle-ci commençait peu à peu à marquer le secteur de son empreinte. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x