Gabon : plus de 3 milliards de fcfa investis dans le sport entre 2019 et 2022 selon Franck Nguéma, pour quels résultats ?

LE COFFRET

Entre juin 2019 et juillet 2022, le Gabon a selon une note publiée ce mardi 12 septembre 2022 par le ministre en charge des Sports, Franck Nguema, investi pas moins de 3 milliards de fcfa pour soutenir le sport hors football, avec une mention spéciale pour les bourses d’études qui ont représenté près de 600 millions de fcfa. Colossale, si l’on y intègre aussi bien les milliards de fcfa dédiés au football chaque année que les diverses subventions, cette annonce faite par l’actuel ministre des Sports, interroge sur l’efficacité de ces fonds. 

588,4 millions de fcfa en bourses du sports, 552 millions de fcfa pour le Handball, 380,4 millions de fcfa dédiés aux Jeux Olympiques de Tokyo, 338,9 millions de fcfa pour les Jeux africains de Rabat, 308,8 millions de fcfa pour le Judo, 186,9 millions de fcfa pour le Taekwondo, etc. A travers une note publiée le 12 septembre dernier sur les réseaux sociaux, le ministre en charge des Sports, Franck Nguema, a levé une partie du voile sur les dépenses consenties par l’Etat pour les Fédérations sportives hors football, de juin 2019 à  juillet 2022.

Représentant la bagatelle de 3 milliards de fcfa (auquel il faut y ajouter les nombreuses autres dépenses affectées au sport avec notamment 2,4 milliards de fcfa dédiés au Sport pour tous en 2021 seulement), ces subventions qui dans les faits, n’ont apportées ni reconnaissance ni rayonnement international au pays comme en témoigne d’ailleurs l’élimination précoce du Gabon lors de la dernière Coupe d’Afrique de Handball (malgré les 552,8 millions de fcfa prétendument investis dans cette fédé), interrogent sur leur efficience voire leur efficacité. 

Le tableau publié par le ministre des Sports Franck Nguéma sur son compte Twitter.

De plus, quand on sait notamment que les nageurs Olympiques (Adam de Langlade et sa soeur Aya) ou encore les Sprinteurs, en dépit de leur bonne volonté, ont eu toutes les peines du monde à s’entraîner dans les meilleures conditions avant les Jeux de Tokyo pour lesquelles leur ministère aurait consenti pas moins de 380,4 millions de fcfa, l’on s’interroge sur la réelle destination de ces Fonds. D’autant que sur une récente publication, l’athlète Olympique Sarah Mazouz, a déploré un manque de soutien criard sur cette même période. 

Tentant de démontrer « l’importance de la pratique du sport amateur, élite et professionnel, en dehors du football, pour les plus hautes autorités du pays et le gouvernement », Franck Nguéma dont les délégations officielles lors des différents évènements auxquels participe le Gabon, étonnent par leur caractère volumineux, en témoigne d’ailleurs l’important cortège d’officiels présents à tokyo l’été dernier, aura plutôt semé le doute. Des doutes qu’il devra sans aucun doute dissiper. 

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Réuni en congrès ordinaire, le RPM veut d’une opposition unie en 2023

Le Rassemblement pour la patrie et modernité (RPM, opposition) tient son premier congrès ordinaire tout au long de ce...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x