Gabon : pour doper sa compétitivité et son innovation, le ministère de l’Industrie se dote d’une direction générale dédiée 

LE COFFRET

En dépit du fait qu’entre 2010 et 2021, le Gabon se soit positionné comme le pays avec la plus forte progression en matière d’industrialisation en Afrique centrale, selon l’« Indice 2022 de l’industrialisation en Afrique » publié le 24 novembre par la Banque Africaine de développement (BAD), de nombreux progrès restent à réaliser en matière de développement industriel. C’est dans ce contexte que le ministère en charge de l’industrie géré par Pacôme Moubelet Moubeya, a entériné le projet de décret portant création d’une Direction Générale de la Compétitivité et de l’Innovation. 

Chargé de « concevoir les stratégies, les programmes, les plans et actions en matière de compétitivité et d’innovation industrielle et de veiller à leur mise en œuvre », tout en élaborant « tout projet de texte en matière de compétitivité et d’innovation industrielle », la Direction Générale de la Compétitivité et de l’Innovation devra comme sa sœur la DGICPAI, favoriser l’éclosion d’un univers industriel. Toute chose à même de « développer les facteurs-clés de  compétitivité du Gabon », comme enoncé il y a dix ans dans le PSGE (Plan stratégique Gabon émergent). 

Entérinée en marge du conseil des ministres du lundi 28 novembre, le projet de décret portant création de cette nouvelle direction générale de la compétitivité et de l’innovation, qui s’inscrit également dans une logique d’attractivité des investisseurs, devrait permettre au ministère de l’Industrie d’apporter sa pierre à l’édifice de la diversification économique à travers l’industrialisation. 

Censée « contribuer au développement des programmes d’enseignement d’économie industrielle et de politiques industrielles (…) promouvoir la compétitivité et l’innovation des entreprises industrielles », cette nouvelle direction devrait donc permettre au pays de développer de nouveaux mécanismes. Seul hic, sa mise en oeuvre, qui au regard des précédents, pourrait se heurter à des difficultés structurelles. 

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Education : la deuxième phase du projet PISE démarre-t-elle bientôt ?

Le ministre des Travaux publics, de l'Équipement et des Infrastructures, Toussaint Nkouma Emane, a eu une séance de travail...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x