mardi, avril 23, 2024
More

    Gabon : retour de la bourse au secondaire, retour des exilés politiques, libération des prisonniers d’opinion, le discours populiste d’Oligui Nguema

    les plus consultés

    Prêtant serment ce lundi 4 septembre, cinq jours après le coup d’Etat militaire salvateur qu’il a orchestré de main de maître, le général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema a prêté serment notamment devant les anciens juges de la Cour Constitutionnelle qu’il a partiellement réhabilité pour l’occasion. Face à un parterre d’invités dont la quasi totalité des membres du gouvernement récemment dissout, le nouvel homme fort du pays s’est fendu d’un discours populiste dans lequel il évoquera tour à tour le retour de la bourse au secondaire, retour des exilés politiques, libération des prisonniers d’opinion. Des mesures cependant, court-termistes. 

    Engagé « à tout mettre en œuvre pour la réalisation de l’unité nationale », l’ancien général de brigade et nouveau président de la Transition Brice Clotaire Oligui Nguema en a ému plus d’un lors de son discours d’investiture. Évoquant « les temps heureux rêvés par nos ancêtres (…) et des changements profonds, issus de notre réflexion commune », le nouvel homme fort du pays a par la suite « instruit le futur gouvernement à réfléchir sans délai sur les mécanismes à mettre en place », afin de régler un certain nombre de problèmes. 

    Populiste pour la circonstance, il a notamment invité le futur gouvernement, à « faciliter le retour au pays de tous les exilés politiques, rétablir la bourse pour les élèves du secondaire, amnistier les prisonniers d’opinions ». Des mesures naturellement bien accueillies par les populations, qui n’ont pas manqué de se réjouir de cette annonce. Cependant, au regard des profondes difficultés que rencontrent les populations dont le tiers vit actuellement en dessous du seuil de pauvreté, du fait d’une paupérisation entretenue par le régime déchu, des mécanismes bien plus élaborés devront être mis en œuvre. 

    Outre ces trois mesures sociales, le Général Oligui Nguema n’a pas manqué d’évoquer « le financement de l’économie nationale avec les partenaires locaux et les institutions financières locales, la synergie avec l’accompagnement des banques locales, pour le paiement des pensions des retraités ». Là encore, dans un élan de populisme proche de celui d’un candidat à une élection présidentielle. Annonçant par ailleurs, la « révision des conditions d’attribution de la Nationalité Gabonaise, la révision des lois du foncier en République Gabonaise », le Général s’est donc présenté en marxiste-léniniste. Une posture qu’il devra tenir dans les mois à venir, tant la concrétisation de ces promesses sera scrutée au peigne fin par des Gabonais longtemps privés de leurs droits fondamentaux. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x