Guy Nzouba-Ndama libre, mais sans son milliard de fcfa

LE COFFRET

Le milliard 190 millions de fcfa trouvé en sa possession lors de son interpellation en septembre dernier a été reversé au Trésor public.

L’affaire Guy Nzouba-Ndama a connu son épilogue ce vendredi, avec la condamnation du prévenu par la Cour d’Appel de Franceville à 3 mois de prison avec sursis, et à 200 millions fcfa d’amende. La Cour d’appel a également ordonné la confiscation du milliard  190 millions trouvé en sa possession lors de son arrestation, au profit du Trésor public gabonais. Un verdict rendu en l’absence du prévenu et de ses avocats.

Pour rappel, l’ancien président de l’Assemblée nationale devenu opposant avait été arrêté le 17 septembre dernier au poste de contrôle de Léconi, en provenance du Congo voisin, avec en sa possession un milliard cent quatre-vingt-dix millions de fcfa qu’il n’avait pas préalablement déclarée à la douane, comme l’exige la loi. 

D’abord poursuivi pour « importation de marchandises prohibées« , Guy Nzouba-Ndama a finalement été reconnu coupable de « détention illégale et de transport illégal de marchandises prohibées en dehors des bureaux de douane, et en réunion de trois personnes« . Le président de Les Démocrates et ses conseils ont cinq jours pour se pourvoir en cassation.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

CGE : 5 partis de l’opposition gabonaise contestent l’installation du Comité Ad Hoc et du collège spécial 

Ce dimanche 05 février, cinq partis politiques de l’opposition ont décidé de boycotter l’installation du Comité Ad Hoc et...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x