jeudi, avril 25, 2024
More

    Inscriptions scolaire : le carnet de vaccination bientôt exigé en plus des autres pièces administratives

    les plus consultés

    Lors de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le ministre de la Santé, le Dr Guy Patrick Obiang Ngong, a laissé entendre que pour pouvoir procéder à l’inscription de leur enfant dans les établissements scolaires, les parents devront désormais, en plus des pièces administratives d’usage, présenter le carnet de vaccination de leur progéniture. 

    Cette division devrait être obligatoire parce que le ministre de la Santé a estimé que le carnet de vaccination « est un passeport sanitaire ». « C’est un passeport sanitaire, parce qu’avec le ministre de l’Éducation nationale, nous allons rendre obligatoire la présentation du carnet de santé de l’enfant, pour la scolarisation des enfants », a annoncé Guy Patrick Obiang Ndong. 

    Il faut dire que la mesure n’est pas nouvelle. Elle est déjà mise en application dans certains établissements scolaires privés de la capitale gabonaise ou la présentation d’un carnet de santé à jour en termes de vaccination est l’une des conditions pour que l’enfant soit accepté.

    La mesure sera simplement une généralisation aux établissements publics où bien d’enfants ne sont pas à jour de leurs vaccinations. Le membre du gouvernement n’a tout de même pas précisé la date de la mise en application de la mesure. Mais tout porte à croire que la mesure sera effective dès la rentrée des classes 2023-2024.

    « Un enfant qui doit bien apprendre à l’école doit être en bonne santé. Et pour qu’il soit en bonne santé, il faut qu’il soit bien vacciné », a déclaré Guy Patrick Obiang Ndong. 

    Notons par ailleurs que dans le pays, en dehors des vaccins gratuits, les autres vaccins et rappels de vaccins coûtent relativement cher, y compris au Centre international de vaccination de Libreville situé au sein de l’hôpital spécialisé de Nkembo. Les familles pauvres pourraient ne pas avoir les moyens de faire faire tous les vaccins à leurs enfants.

    En somme, cette nouvelle mesure n’est-elle pas en contradiction avec la politique inclusive en matière de santé chère au Chef de l’Etat à travers le programme Gabon Égalité ?

    La réaction des parents d’élèves et des partenaires sociaux est vivement attendue sur le sujet, ainsi que les précisions que pourrait apporter le ministre de la Santé sur la gratuité ou non de l’ensemble de ces vaccins. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x