Le Billet sarcastique : le destin logique des fous de Dieu

LE COFFRET

Dans un billet quasi-quotidien, Serge Abslow analyse avec beaucoup de sarcasme les faits de société et les évènements qui chamboulent la vie du Gabonais dans son pays. Le billet du jour revient sur la polémique suscitée par la mise en scène d’un miracle de la vie faite en direct sur les réseaux sociaux par le pasteur Emmanuel Ndzoma. Lecture en dix points.

1. Il y a des sujets sur lesquels je ne veux pas mettre ma bouche. Comme le débat sur le miracle opéré par ce prophète dont l’église se nomme synagogue. Les choses de Dieu requièrent de la prudence quand on veut en parler et surtout quand on en a une certaine expérience et une certaine connaissance. 

2. Mais à constater le trouble que jettent dans l’opinion ceux qui sont sensés orienter les masses, je suis bien obligé de verser quelques arguments à ce débat. Non pas que je sois plus inspiré que tous ceux qui se sont déjà prononcés sur ce sujet, mais simplement par envie de participer à un débat qui engage tout le monde.

3. Trop d’églises aujourd’hui sèment trop de désordre dans nos familles et dans notre societé. Si certains hommes d’église sont encore dignes d’être appelés ainsi, d’autres en revanche sont de vrais businessmen qui profitent de la crédulité de leurs fidèles. Leurs églises sont devenues de véritables machines à cash qui détroussent ceux qui y prient.

4. Pour y parvenir, le procédé est bien rôdé. On prêche le miracle ou la prospérité. Et pour convaincre, on recourt à des rituels étrangers à la religion chrétienne. Le recours à la magie noire est une pratique courante pour acquérir la puissance démonstrative. Les sacrifices les plus horribles sont aussi monnaie courante. La corruption est aussi un ingrédient essentiel. 

Emmanuel Ndzoma, le pasteur qui a prétendu commettre le miracle de la vie en direct sur les réseaux sociaux. © D.R.

5. Ils se donnent tout ce mal pour se doter de moyens maléfiques qui donnent l’illusion d’une action et d’une onction divines. Fort de tous ces grigris dissimulés sous leurs soutanes et leurs costumes d’officiants, ces pasteurs, prophètes, bishop, évangélistes et apôtres, tous des charlatans en puissance, font allégeance à des puissances mystiques qui agissent sous le couvert de la Foi.

6. Metteurs en scène par excellence, ils produisent durant leurs prêches, de véritables « one man shows », des spectacles ou la prestidigitation et l’illusion disputent la vedette à la magie noire. Très souvent, ils organisent des messes noires baptisées veillées de prières. Et le combe de ces mises en scène religieuses vient d’être atteint par l’épisode de la Grossesse Spirituellement Assistée (GSA) inventée par le sieur Ndzoma. 

7. Après s’être illustré la semaine dernière par une prophétie politique au profit de la majorité, en déclarant la victoire d’ABO pourtant pas encore candidat, à l’élection de 2023, ce prophète partisan, s’est ainsi fait pousser des ailes pour pouvoir franchir le rubicon de la mesure et du rationnel, pour entrer dans le domaine de la démesure et de  l’irrationnel.

8. Fort du soutien qu’il croyait avoir obtenu des autorités politiques après son atalakou présidentiel, il a pensé qu’il pouvait orchestrer le plus grand miracle jamais réalisé au Gabon par un gabonais : le remake de la fécondation par le Saint-esprit, avec en prime l’innovation de faire grossir le ventre à vue d’œil. Quel culot! Et quelle ignorance en même temps de la parole de Dieu!

9. Une scène que les gabonais, même les plus incrédules, ont regardé avec un ébaillissement ahurissant. Pour cause, ce miracle renfermait quelque chose de malsain. Il se brisait devant eux, le plus grand mystère de la chretienneté depuis 2022 ans: la naissance par l’action du Saint-esprit de Jésus, le messie sans lequel, la religion chrétienne n’existerait pas. 

10. Dans l’histoire des mouvements évangéliques de par le monde, il existe des « fous de Dieu », ces hommes de Dieu qui ont sombré dans la folie pour avoir voulu être Dieu à la place de Dieu. En démystifiant Jésus-Christ en lui faisant un petit-frère, il a ébranlé la pierre angulaire de l’Eglise. #Emmanuel_Ndzoma a sans doute été un homme de Dieu, mais il est devenu un fou de Dieu qui a défié Dieu. Il a agit comme Lucifer. Son arrestation tombe sous le sens et sa libération ne serait qu’un bon deal.

Sarcastiquement vôtre !

Serge Abslow, chroniqueur

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Unité de l’opposition : REAGIR appelle à une large adhésion et à une accélération du processus  

Dans un communiqué parvenu à la rédaction d'Inside News241, le parti REAGIR (Réappropriation du Gabon, de son Indépendance, pour...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x