mardi, mai 21, 2024
More

    Le football gabonais hors des compétitions africaines en 2025

    les plus consultés

    Le football gabonais se trouve dans une impasse. Les clubs du Gabon sont mis à l’écart des compétitions africaines pour l’année 2025. Cette décision découle de la récente annonce du ministre des Sports, André Jacques Augand. Il a présenté un nouveau calendrier pour le championnat national qui ne s’aligne pas avec les exigences de la Confédération africaine de football (CAF).

    Le championnat national doit reprendre en avril et finir en août. Cependant, selon les règles de la CAF, les clubs éligibles aux compétitions continentales doivent être désignés entre juin et juillet. Il est clair, donc, que les clubs gabonais seront toujours en compétition nationale, hors du délai requis par la CAF. Alaba Fall, président de l’AO CMS, le souligne nettement, “les délais de la CAF ne seront pas respectés”.

    Des défis profonds

    Cette disqualification n’est pas un simple contretemps. Elle révèle des défis plus profonds. Le championnat gabonais dépend entièrement de financements étatiques, ce qui introduit une instabilité financière. Les retards répétés dans les paiements par l’État ont fréquemment conduit à des suspensions du championnat. Cette année, malgré une subvention prévue de 2,2 milliards de fcfa pour la Linaf (Ligue nationale de football) et 1,4 milliard pour la Linaffem (Ligue nationale de football féminin), les enjeux logistiques demeurent problématiques.

    Ces enjeux financiers et logistiques ont entraîné une répercussion directe sur le terrain international. Les clubs gabonais, privés de participation aux compétitions africaines, perdent une occasion précieuse de se mesurer à leurs homologues du continent. C’est une perte significative, tant sur le plan sportif que pour la visibilité des clubs sur la scène africaine.

    Cette situation appelle une réflexion urgente sur la gouvernance du football national. Les clubs gabonais et leurs supporters espèrent des solutions durables. La nécessité d’une restructuration financière et logistique est criante, pour que le football gabonais puisse à nouveau briller sur la scène africaine.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x