mardi, juillet 16, 2024
More

    Meeting UDIS : la vague jaune a submergé le Stade de Nzeng-Ayong

    les plus consultés

    Le samedi 11 février 2023, plusieurs milliers de personnes ont répondu présent à l’appel lancé par le président de l’Union pour la Démocratie et l’Intégration Sociale (UDIS), Hervé Patrick Opiangah qui a initié un méga meeting au stade de Nzeng-Ayong. Les organisateurs parlent de plus de 30.000 personnes présentes à ce grand rassemblement politique aux allures de démonstration de force.

    Le moins que l’on puisse dire d’emblée, c’est que cette rencontre a été un pari réussi par Hervé Patrick Opiangah et ses troupes qui ont inondé le Stade de Nzeng-Ayong d’une nouvelle vague jaune bien déterminée à s’approprier l’idéologie politique du parti et à s’impliquer plus que jamais dans la gestion de la chose politique à l’approche des prochaines échéances électorales prévues dans le pays cette année.

    Durant la rencontre partisane et militante, plusieurs discours ont été prononcés, il s’agit de celui de la représentante des jeunes majoritairement représentés, celui des femmes du parti, et celui tant attendu d’Hervé Patrick Opiangah.

    Le stade de Nzeng-Ayong a refusé du monde lors de ce meeting de l’Udis.

    Très engagée, la représentante des jeunes de l’UDIS, Koumba Komba Alexia, a invité, lors de sa prise de parole, Hervé Patrick Opiangah à poursuivre son œuvre dont les fondements résident dans une approche novatrice axée sur la politique par l’économie et le social. 

    De son côté, Cynthia Kota, s’exprimant au nom des femmes a étalé les préoccupations de ces dernières fortement inquiètes par la recrudescence du phénomène des crimes rituels.  Saisissant l’opportunité, la représentante des femmes a salué l’engagement ferme d’Hervé Patrick Opiangah contre ce fléau qui endeuille de nombreuses familles gabonaises depuis des années. 

    « Nous tenons, ici et maintenant, à vous remercier pour votre implication personnelle et politique dans la lutte contre les crimes rituels. En tant que mères, nous ne pouvons accepter de voir nos enfants menacés par ces prédateurs adeptes de pratiques fétichistes déterminés à obtenir une élévation sociale par le sang », a-t-elle clamé avec vigueur.  

    En tant que femme, c’est en toute logique qu’elle a plaidé en faveur d’une plus grande implication de l’UDIS sur la question de l’égalité des genres. « Monsieur le Président, nous sollicitons que notre parti s’implique encore plus dans cette noble cause qui est l’égalité des genres dans le strict respect de nos us et coutumes », a-t-elle ajouté. 

    Pour boucler la boucle, Hervé Patrick Opiangah a appelé les jeunes à la responsabilité. « Soyez une jeunesse responsable. Le Gabon a besoin pour atteindre ses objectifs de développement que sa jeunesse soit responsable, qu’elle se prenne en main et qu’elle ne se laisse plus distraire par les perfides trompeurs », a-t-il affirmé. 

    Dans l’ensemble, cette rencontre a permis à l’homme politique de décliner une nouvelle fois la vision de son écurie. Sans surprise, les questions sociales, l’auto-suffisance alimentaire, l’entrepreneuriat, l’amélioration des conditions de vie des Gabonais étaient au cœur des discussions entre les populations et le président de l’UDIS.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x