Suspicion de fièvre ébola en Guinée Équatoriale : le Gabon adopte des mesures fortes aux frontières

LE COFFRET

Suite à l’alerte de suspicion de fièvre ébola lancée par les autorités de la République de Guinée Équatoriale, le gouvernement gabonais a décidé le 10 février 2023 de prendre, dès la fin de semaine écoulé, des dispositions fortes au niveau des zones frontalières avec la Guinée Équatoriale. 

L’alerte a été donnée par les autorités de la Guinée Équatoriale à la suite des décès de 9 Equato-guinéens présentant un tableau de fièvre hémorragique à type de fièvre, fatigue, diarrhées et vomissements de sang. Cela s’est passé dans le district de NsokNsomo, province de Kie Ntem, région frontalière à la province du Woleu Ntem. 

« Le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales informé de la situation et sur instructions du Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a pris des dispositions sécuritaires additionnelles au niveau des zones frontalières de notre pays avec la Guinée Equatoriale et le Cameroun« , explique un communiqué du ministère gabonais de la Santé.

Le protocole mis en œuvre par la base épidémiologique de la région sanitaire nord du Gabon consiste à procéder au prélèvement systématique des voyageurs en provenance de ces deux pays dans un premier temps. 

Une fois les prélèvements effectués, ils sont immédiatement acheminés au Centre interdisciplinaire de recherche médicale de franceville (CIRMF) pour analyses. Dans un second temps, les autorités gabonaises ont décidé d’accentuer la sensibilisation des populations des villages frontaliers sur le respect des mesures de protection contre une fièvre hémorragique.

« Enfin, le Ministère tient-il à informer l’opinion que le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, actuellement en séjour dans la province du Woleu-Ntem, effectuera une visite de ces différents postes frontaliers, le samedi 11 février 2023« , rassure le ministère gabonais de la santé dans un communiqué dont nous avons obtenu une copie.

Il faut dire qu’ébola est une maladie souvent mortelle chez l’homme et les primates (tels que les singes, les gorilles, les chimpanzés). La FH Ebola est causée par une infection avec un virus du genre Filovirus. Lorsque l’infection se produit, les symptômes commencent habituellement brusquement.

Le virus Ebola est responsable de fortes fièvres et d’hémorragies souvent mortelles pour l’homme. Le taux de létalité se situe entre 30 et 90% selon les épidémies et l’espèce virale. Le réservoir naturel du virus serait la chauve-souris. 

Pour rappel, le virus Ebola a été découvert en 1976, lors des deux flambées épidémiques au Soudan et en République démocratique du Congo. Depuis, une vingtaine de flambées épidémiques sont apparues en Afrique Centrale. 

En décembre 2013, le virus a atteint l’Afrique de l’Ouest, région qui était jusqu’alors épargnée par la maladie. En 2014, il provoque la plus grande épidémie connue jusqu’à présent. Depuis, il a réémergé à plusieurs reprises en RDC, mais aussi en Guinée en 2021.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Glory Holes Ohio Glory Hole Now!

Looking for excitement and fun with glory holes? A glory hole can be a hip-size, fist-size opening, that...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x