jeudi, avril 25, 2024
More

    L’usine de gaz de Batanga prend forme, Perenco fait le point d’étape aux autorités gabonaises

    les plus consultés

    Les directeurs Afrique et Gabon de la compagnie pétrolière Perenco sont allés présenter au courant de la semaine, le point d’étape du projet de construction de l’usine de gaz butane sise à Batanga dans le département d’Etimboué, au ministre du Pétrole et du Gaz Vincent de Paul Massassa. 

    « Le projet avance bien. Nous avons fait part au ministre que la plupart des équipements principaux en fabrication sont terminés sur les chantiers en Turquie, en Pologne et en France. Nous avons, pour la capacité de stockage, des colonnes distillées, des systèmes de refroidissement qui sont terminés, ils sont en train d’être chargés sur des camions pour être mis sur des bateaux qui vont partir dans les prochains jours à destination du Gabon. Nous allons pouvoir lancer les travaux d’intégration de ces équipements à partir du mois de mars et nous tablons toujours sur un démarrage à l’été 2023, comme nous nous sommes engagés à l’origine, il y a de cela plusieurs mois », a déclaré le directeur général de Perenco Oil & Gas Gabon, Adrien Broche.

    Il faut dire que ce bilan a été fait au membre du gouvernement au moment où les équipes de Perenco s’apprêtent à procéder au démarrage de la première phase de production de gaz butane prévue à la fin du premier semestre 2023. Selon Perenco, une production d’environ 15 000 tonnes par an est attendu lors de la première phase du démarrage de la production de l’usine 

    Cette production marque également un pas de plus des autorités gabonaises vers une autosuffisance en gaz butane, mais permettra en plus de poursuivre les efforts de réduction de carbone engagés par l’Etat. 

    « Nous avons présenté au ministre la feuille de route de Perenco pour le Gabon en 2023. Nous avons plusieurs projets que nous avons sanctionnés ensemble avec l’administration gabonaise l’année dernière, parmi lesquels ceux du domaine pétrolier. Actuellement, nous sommes lancés dans l’installation de nouvelles plateformes. Avec le ministre du Pétrole, nous avons apprécié le rythme du forage, le maintien de la production. Nous sommes aujourd’hui à peu près à 100.000 barils / jours de pétrole produit au Gabon », a par ailleurs expliqué le directeur Afrique de Perenco, Denis Chatelan.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x