samedi, juin 22, 2024
More

    Mort de Glenn : la version officielle livrée par le procureur de Mouila 

    les plus consultés

    Suite aux événements survenus à Mandji Ndolou dans la province de la Ngounié et ayant entraîné la mort du jeune compatriote Glenn-Patrick Moundendé, à la suite d’un échange de coups de feu avec la gendarmerie, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mouila, Roder Dernel Nguéma Ondo, a tenu à clarifier les choses.

    Selon le procureur, tout aurait démarré le mardi 18 juillet 2023. C’est à cette date que les services du procureur avait  été informé de ce qu’un individu identifié comme le nommé Moundendé Glenn-Patrick, muni d’un calibre douze, avait procédé à l’enlèvement de deux employés de la société Addax Petroleum sur le site de l’entreprise situé sur l’axe carrefour Rabi, commune de Mandji et les avaient conduit dans une forêt avoisinant ledit site.

    Le mercredi 19 juillet 2023 autour de minuit, pendant la patrouille effectuée par les gendarmes dans le but de retrouver et de libérer les otages, l’un des gendarmes aurait reçu des plombs au genoux gauche, des coups de feu ouverts par le feu Moundendé Glenn-Patrick.

    Le gendarme aurait été évacué quelques heures après à Port-Gentil pour une intervention chirurgicale à la suite des blessures occasionnées. Au cours de cette intervention, les deux employés ont été retrouvés sains et saufs.

    Le lendemain, aux alentours de 6h du matin,  le défunt aurait cette fois-ci fait irruption sur le site Perenco ou il aurait encore enlevé une employée avec qui il se serait réfugié pendant un peu plus de deux jours dans une forêt proche du site. 

    Celle-ci aurait finalement été libérée dans la nuit du 20 juillet 2023, à la suite d’une autre patrouille, dans un état de choc psychologique. Elle aurait été évacuée à Port-Gentil pour une prise en charge et a déclaré avoir été victime de violences sexuelles.

    Le 21 juillet 2023, au cours de l’interprétation du dénommé Moundendé Glenn-Patrick en forêt, celui-ci aurait été grièvement blessé et conduit aussitôt dans une structure hospitalière à Lambaréné où son décès a malheureusement été constaté.

    Les autorités ajoutent par ailleurs qu’une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’interpellation de Moundendé Glenn-Patrick et ayant entraîné ses blessures et son décès. Le procureur explique toutefois que les premiers éléments de l’enquête indiquent que les blessures occasionnées ne sont que la riposte par les coups de feu qu’ils auraient échangé auparavant.

    Le procureur explique que toute réduction de sa part n’aurait pas entraîné la situation que nous connaissons aujourd’hui. Toute négociation, même par le biais de certains de ses parents n’a pas suffit à ramener celui-ci à la raison. Le parquet a par la même occasion condamné « les actes de violences gratuites et prise d’otages, viole des innocents et de tentative de meurtres à l’endroit des agents« . 

    Aussi le procureur a invité la population « touchée et perturbée » par les faits à ne pas se laisser impressionner par les déclarations de tout genre visant à dénaturer les faits tels que rapportés à travers les réseaux sociaux.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x