mardi, mai 21, 2024
More

    Orpaillage : les populations de Minvoul demandent la libération et la réhabilitation des orpailleurs emprisonnés

    les plus consultés

    Suite aux dernières mesures prises par les autorités de la Transition, notamment celles récemment annoncées par le ministre des Mines Hervé-Patrick Opiangah relative à la reprise des activités d’orpaillage dans tout le pays, les populations de Minvoul sont monté au créneau pour demander la libération et la réhabilitation des orpailleurs emprisonnés par les autorités déchues il y a deux ans pour exploitation illégale de l’or dans cette partie du pays.

    « Il y a de cela deux ans que plusieurs orpailleurs de Minvoul avaient été placés sous mandat de dépôt pour exploitation illégale de l’or. La situation étant celle contenue dans le communiqué (du ministre des Mines de la transition, ndlr), alors il est clair que nos frères actuellement en prison doivent être mis en liberté afin de continuer leurs activités », ont-ils demandé aux autorités de la Transition.

    Sous le règne d’Ali Bongo Ondimba et ses différents gouvernements, il avait été indiqué que les orpailleurs clandestins extrayaient, chaque année au Gabon, environ une à deux tonnes d’or dans la forêt gabonaise, soit 20 à 40 fois la production nationale déclarée à 55kg en 2020. Dans l’optique de régulariser le secteur, plusieurs opérations avaient été lancées un peu partout dans le pays. 

    Près de 200 sites d’orpaillage illégaux avaient été repérés par l’ANPN (Agence nationale des parcs nationaux du Gabon) parmi lesquels le site de Minvoul dans la province du Woleu-Ntem et dans la foulée plusieurs compatriotes des communauté autochtones avaient été arrêtés et jetés en prison. Trois ressortissants camerounais avaient même été condamnés pour trafic d’or par la cour criminelle spéciale de Libreville le 7 juin 2020.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x