lundi, février 26, 2024
More

    Relance des recrutements dans la fonction publique au Gabon : une bonne nouvelle ?

    les plus consultés

    Le gouvernement gabonais a annoncé la suppression du gel des recrutements dans la fonction publique le 24 novembre dernier par un arrêté du Premier ministre Raymond Ndong Sima. Cette décision pleine d’espoir pour de nombreux demandeurs d’emplois gabonais ne pourra pourtant pas satisfaire grand monde.

    En 2018, le gouvernement du  président déchu Ali Bongo Ondimba avait décidé de geler les recrutements dans la fonction publique afin de rationaliser les effectifs des employés publics et de maîtriser la masse salariale. Cette mesure avait été prise, selon les dirigeants de l’époque, en réponse à la crise économique qui avait frappé le pays.

    Cependant, depuis la prise de pouvoir par le Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI) le 30 août dernier, plusieurs décisions ont été prises en faveur des populations gabonaises. Parmi ces décisions, la suppression du gel des recrutements à la fonction publique qui vient de tomber. Ces recrutements seront toutefois conditionnés par l’obtention de certains concours.

    Les demandeurs d’emploi sont invités à déposer leurs dossiers de recrutement au sein de toutes les Directions Centrales des Ressources Humaines (DCRH) des ministères. Les DCRH se chargeront du traitement des dossiers et les transmettront au Ministère de la Fonction Publique. « Les recrutements, examens et concours, titularisation, avancement, stages et reclassement sont ouverts conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur« , précise l’arrêté gouvernemental.

    Si la mesure est bien reçue par les Gabonais et suscite une lueur d’espoir pour de nombreux demandeurs d’emploi qui ont été condamnés au chômage depuis 2017, il n’en demeure pas moins qu’elle concerne très peu de gens. En effet, selon les données officielles compilées par la Direction générale du budget et des finances publiques (Dgbfip) et  la Direction générale de l’économie et de la politique, la fonction publique compterait 100 718 agents en 2022 (y compris la main d’œuvre non permanente). Avec un effectif si pléthorique, comment le gouvernement compte-t-il caser les plus de 40 000 demandeurs d’emploi qui ont déjà frappé à la porte des différents ministères ?

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x