Télécommunications : des prix prohibitifs boostent de 1,2% le chiffre d’affaires des opérateurs

LE COFFRET

Si l’observé conjoncturel du secteur des télécommunications fait apparaître au premier trimestre 2022, des résultats positifs avec notamment un chiffre d’affaires en hausse de 1,2% à 54,4 milliards de fcfa, c’est en grande partie grâce aux tarifs prohibitifs que pratiquent les opérateurs notamment concernant les datas. Parmi les plus élevés du continent comme le révélait déjà une étude l’an dernier, ces prix ont largement contribué à maintenir le niveau de rentabilité observé à la même période en 2021.

Tirant profit du dynamisme lié au développement du Data Mobile qui affiche une hausse de 3,9% et de l’abonnement à l’internet GSM notamment, les télécommunications ont surfé sur leur lancée du premier trimestre 2021. Comme indiqué par le ministère de l’Economie et de la Relance, l’observé conjoncturel du secteur des télécommunications fait apparaître au premier trimestre 2022, des résultats positifs avec notamment un chiffre d’affaires en hausse de 1,2% à 54,4 milliards de fcfa au premier trimestre. 

En effet, grâce notamment à des tarifs parmis les plus élevés du continent (un peu moins de 10 dollars pour un giga de données mobiles là où un pays comme le Cameroun voisin affiche à peine 2,75 dollars le giga de données haut débit en 2020, le Rwanda avec 1,48 dollar ou le Maroc avec 0,99 dollar), les opérateurs installés dans le pays ont ainsi vu leur chiffre d’affaires passer de 53,7 à 54,4 milliards de fcfa, confirmant au passage la bonne tenue d’un secteur qui a engrangé 220 milliards de fcfa au terme de l’exercice 2021. 

En constante évolution donc, les Télécoms qui ont bouclé l’exercice écoulé avec un nombre total d’abonnés au téléphone en hausse de 3,3% à 3,176 millions d’abonnés, une nouvelle fois porté par le relèvement significatif du nombre d’abonnés au téléphone fixe (+34,8%), continuent de générer du cash. Une embellie qui pourrait à terme permettre de doper l’innovation, pour peu que les autorités favorisent et libéralisent la création et le développement d’infrastructures numériques.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Unité de l’opposition : REAGIR appelle à une large adhésion et à une accélération du processus  

Dans un communiqué parvenu à la rédaction d'Inside News241, le parti REAGIR (Réappropriation du Gabon, de son Indépendance, pour...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x