Gabon : près de 13 000 demandeurs d’emplois contre 339 embauches via l’ONE en 2021

LE COFFRET

C’est l’une des informations fournies par le tableau de bord de l’économie (TBE) édition 2021. Livré récemment, ce document élaboré par les services de la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf) a mis en exergue l’évolution du taux de chômage dans le pays, et le constat est accablant. En effet, selon les données compilées de l’Office national de l’Emploi (ONE), ce sont près de 13 000 demandeurs d’emplois qui ont été recensés en 2021 soit une hausse de 156% en glissement annuel. 

En dépit des nombreuses annonces faites par les gouvernements successifs depuis un peu plus de dix ans, la problématique de l’emploi semble ne trouver aucune solution. Visant principalement les jeunes, le chômage continue de ce fait de gagner du terrain dans un climat de plus en plus morose, comme en témoignent les données fournies par l’Office national de l’emploi (ONE). Données qui révèlent notamment qu’en 2021, pas moins de 12609 demandes d’emplois ont été enregistrées. 

En hausse de 156% par rapport à l’année précédente, le nombre de demandeurs d’emplois à donc connu une hausse exponentielle, alors que dans le même temps seulement 339 embauches ont été réalisées. S’expliquant, selon la Dgepf, par une « inadéquation entre formation et emploi », cette situation est surtout révélatrice de l’échec de la Politique nationale de la jeunesse lancée il y a dix ans. Une politique qui n’a pas véritablement été mise en œuvre du fait de plusieurs insuffisances et de l’absence d’une feuille de route claire et précise. A l’heure qu’il est, près de 87 % des personnes en quête de travail sont âgés de 16 à 34 ans.

Faut-il rappeler que le 04 mars 2019, le ministre du Tourisme, du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises, Hugues Mbadinga Madiya, inaugurait « La Maison de l’Auto-Entrepreneur ». Ce projet avait pour objectif de permettre aux demandeurs d’emploi inscrits à l’ONE désireux de se lancer dans l’auto-emploi de se former et d’être accompagnés par l’Etat. Une continuité du dispositif ONE-ENTREPRENDRE lancé officiellement en février 2019 et qui s’inscrit, selon les dires de ses promoteurs, dans la vision de promotion de l’Entrepreneuriat national prônée par le président de la République Ali Bongo Ondimba. Plus de trois ans plus tard, l’on ne sait toujours pas combien de jeunes gabonais ont réussi à se lancer dans l’auto-emploi.

Au final, entre sous-emploi et manque de conditions de travail décentes, les jeunes semblent de plus en plus abonnés au chômage. S’il n’existe pas de déterminants uniques au défi de l’emploi des jeunes dans la région africaine en générale et au Gabon en particulier, comme l’avait d’ailleurs récemment souligné l’Organisation internationale du travail (OIT), la situation actuelle pourrait et devrait avoir un impact considérable sur les niveaux de croissance futures. Reste à l’exécutif d’y remédier à travers des mesures fortes et vigoureuses, au-delà des promesses du président de la République qui ambitionne de « créer plus de 100 000 auto-entrepreneurs » d’ici les prochains discours à la Nation.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Rentrée parlementaire : vie chère, présidentielle 2023, les voeux de Faustin Boukoubi

Après trois mois d'intercession, le Parlement gabonais, dont l'Assemblée nationale et le Sénat, a fait sa rentrée ce lundi...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x