mardi, juillet 16, 2024
More

    Dialogue national inclusif : fin des travaux et annonce de la grande plénière de clôture pour le 27 avril 

    les plus consultés

    Ferdinand DEMBA
    Ferdinand DEMBAhttp://www.insidenews241.com
    Passionné de lettres et désormais de chiffres, FD est le directeur de publication d’Inside News241. Journaliste de métier et de convictions, lui et son équipe sont au service d’une information objective, d’utilité publique et au service de la vérité.

    Le bureau du Dialogue national inclusif (DNI) a franchi une étape majeure dans le cadre de sa mission visant à réformer des piliers essentiels de la société gabonaise. Lors du point de presse de ce vendredi 19 avril, Monseigneur Jean Bernard Asseko Mvé, porte-parole du bureau, a annoncé la conclusion des travaux des sous-commissions. Cette annonce marque non seulement la fin des discussions de ces assises cruciales mais également l’adoption provisoire des rapports issus de celles-ci, témoignant d’un consensus émergent parmi les participants.

    Depuis le 17 avril, les commissions spécialisées en Politique, Économie et Sociale ont travaillé d’arrache-pied pour aligner leurs conclusions avec les directives stratégiques du DNI, conformément au règlement intérieur. Les travaux ont abouti à des recommandations concrètes qui vont être, suite à cela, adoptées lors des sessions plénières des commissions respectives la semaine prochaine. Cette démarche systématique illustre l’engagement du bureau à garantir une approche méticuleuse et réfléchie dans l’examen des propositions.

    LIRE AUSSI : 👇🏾

    Par ailleurs, la semaine prochaine promet d’être décisive avec l’organisation des plénières restreintes prévues sur trois jours, où chaque commission discutera et adoptera officiellement les rapports avant la grande plénière générale du samedi 27 avril. Cette dernière, prévue en présence de tous les intervenants clés, dont les commissaires, des personnes ressources, et des représentants diplomatiques, est censée finaliser le processus de validation. Ce moment clé symbolisera l’aboutissement des efforts collaboratifs entrepris.

    L’implication des ambassadeurs d’Espagne et de la République démocratique du Congo, par leurs visites régulières sur le site d’Angondjé, ainsi que l’anticipation de la visite de trois émissaires de la CEEAC, rehausse l’importance du DNI aux yeux de la communauté internationale. “Ce geste d’engagement diplomatique soulève l’importance accrue de ces discussions dans le contexte régional et international”, n’a pas manqué de souligner Jean Bernard Asseko Mve.

    LIRE AUSSI : 👇🏾

    En outre, l’annonce de la mise en place d’un centre d’établissement des cartes d’identité nationales sur le site par le ministère de l’Intérieur et celui chargé de la Réforme des Institutions souligne l’aspect pragmatique du DNI. Ce développement prouve la volonté du bureau de faciliter l’accès aux services essentiels et de garantir une gestion optimale du processus pour tous les participants.

    À travers ces étapes méthodiques, le Dialogue national inclusif montre qu’il est un exemple palpable de la volonté d’instaurer des réformes significatives et inclusives, essentielles pour l’avenir du pays. L’évolution de ces jours de délibération, malgré les couacs enregistrés, retiendra sans doute l’attention tant nationale qu’internationale, laissant présager un avenir prometteur pour la mise en œuvre des politiques et réformes discutées. Mais le processus se poursuivra après que les Gabonais auront pris connaissance des propositions retenues. Le référendum étant l’étape suivante. Nous y reviendrons. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x