lundi, mai 27, 2024
More

    Affaire Jean Rémy yama : la CGT interpelle Emmanuel Macron, les autorités gabonaises désormais sous pression ?

    les plus consultés

    Le déplacement du président français Emmanuel Macron au Gabon, effectué dans le cadre du One Forest Summit a entraîné avec lui le resurgissement de certaines affaires politico-judiciaires laissées presqu’aux oubliettes à Libreville.

    Certains mouvements et organisations en France, à l’instar de la Confédération générale du travail (CGT), ont profité des projecteurs qui étaient jetés 48 heures durant sur Libreville pour témoigner leur soutien au président de Dynamique Unitaire Jean Rémy Yama interpellé « arbitrairement » par les autorités gabonaises et faire resurgir son dossier.

    « La CGT réaffirme son soutien à Jean Rémy Yama et exige sa libération, aucune charge sérieuse n’étant retenue contre lui »,  a exigé l’organisation dans un communiqué.

    « Nous interpellons le président Macron et relayons l’appel de nos camarades sur l’urgence démocratique face à la situation détériorée des droits des travailleurs et plus généralement des droits de l’homme et de la liberté d’expression au Gabon », a martelé la Confédération générale du travail. 

    Cette sollicitation d’Emmanuel Macron dans cette affaire laisse penser que les autorités devraient réouvrir le dossier de Jean Remy Yama incarcéré depuis le 27 février 2022, à la prison centrale de Libreville sans perspective de procès.

    En tout cas, beaucoup pensent que Libreville sera en plus sous pression parce que la CGT à par ailleurs pris à témoin dans cette affaire le Chef de l’État français, l’invitant à mesurer l’urgence démocratique et le non respect des droits des travailleurs en république gabonaise.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x