jeudi, mai 30, 2024
More

    Le New Power Europe recadre des députés français LFI-Nupes au sujet du combat de Privat Ngomo 

    les plus consultés

    Le séjour du président français Emmanuel Macron au Gabon n’a visiblement pas fini d’alimenter la vie politique tant en France qu’au Gabon. Le sens donné à cette visite et les réactions qu’elle a suscitées n’ont de cesse de donner naissance à d’autres événements politiques non-négligeables.

    L’un de ces événements est l’interprétation et le sens qu’une partie des parlementaires français ont décidé de donner aux initiatives prises par certains acteurs de la société civile et hommes politiques gabonais, en l’occurrence Privat Ngomo.

    Il faut dire que Privat Ngomo a marqué l’arrivée d’Emmanuel Macron au Gabon en révélant les questions et problèmes de fonds qui minent les relations entre la France et le Gabon. Il a également renvoyé une image peu reluisante de la démocratie gabonaise à la communauté internationale. 

    En tout cas, avant l’arrivée en terre gabonaise d’Emmanuel Macron, il avait été arrêté puis relâché pour avoir organisé une conférence de contestation à l’arrivée du président français,  mais avait surtout pondu et diffusé, le jour de l’ouverture du One Forest Summit, un mémorandum aux vérités peu partagées et appréciées par la France politique.

    Ces dernières sorties médiatiques lui ont valu une lettre ouverte de quelques députés de la France Insoumise qui ont dénoncé « le rejet global de la France » à travers ses propos souvent fortement médiatisés. Son action et ses propos compris à tort ou à raison ont conduit le responsable générale du New Power Europa, Marie-Josée Ayi, à sortir de son silence pour clarifier le sens du combat mené par Privat Ngomo aux députés français.

    Dans sa communication, Marie-Josée Ayi a clairement identifié les personnes françaises à qui elle veut expliquer tout le sens de l’action menée par Privat Ngomo au Gabon. Il s’agit des députés LFI-Nupes de la commission des Affaires étrangères de la République française.

    Dans son point de clarification, Marie-Josée Ayi veut déconstruire l’image d’anti-Français que le narratif des françafricains veut propager de Privat Ngomo, en vue de le discréditer et susciter le rejet de sa personne dans l’opinion publique française.

    « Honorables, loin de la langue de bois habituelle des discours convenus, votre lettre ouverte tient un langage de vérité basé sur l’observation de faits réels, vérifiables par tous. Nous vous exhortons au même exercice de probité concernant le jugement porté sur le discours de Privat Ngomo, que le narratif des françafricains veut faire passer pour un antifrançais primaire en vue de le discréditer et susciter le rejet de sa personne dans l’opinion publique française », précise-t-elle.

    « Nous mettons à votre disposition le fameux discours de l’opération Lumumba qui lui a valu dix mois d’incarcération en 2019. Prenez-en connaissance, et voyez en votre âme et conscience si le point de vue exprimé dans votre lettre ouverte sur les propos de Privat Ngomo est conforme à la réalité.», ajoute-t-elle.

    Avant de conclure,  en renvoyant les députés français à leurs propres mots. « Honorables, vous terminez votre lettre ouverte en rappelant que les relations de la France avec les Etats africains doivent être, je cite: «des rapports basés sur la souveraineté des peuples et le respect de leurs droits démocratiques, sociaux et économiques. Ceux-là même que nous chérissons pour nous.» Tel est exactement le discours de Privat Ngomo, et rien d’autre », a fait savoir Marie-Josée Ayi aux députés français.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x