Affaire Nzouba-Ndama : le tribunal de Franceville se déclare incompétent

LE COFFRET

Le tribunal de Franceville a renvoyé l’affaire à la Cour criminelle spéciale de Libreville, où l’opposant et ancien président de l’Assemblée nationale est poursuivi pour des « crimes de blanchiment de capitaux, intelligence avec une puissance étrangère, association de malfaiteurs et tentative de corruption ». Mais ce même mardi 25 octobre, le procureur général a fait appel de la décision, ouvrant la possibilité de poursuivre le dossier judiciaire à Franceville.

Alors que le délibéré avait été renvoyé à ce 25 octobre 2022, le procès de Guy Nzouba-Ndama vient de connaître une avancée, avec le tribunal de première instance de Franceville qui s’est déclaré incompétent à juger de cette affaire, la renvoyant chez le juge d’instruction du tribunal spécial de Libreville

Pour rappel, Guy Nzouba-Ndama avait été arrêté à Kabala, à l’est de Franceville (Haut-Ogooué), le 17 septembre dernier, en provenance du Congo, avec trois valises contenant 1 milliard 190 millions de fcfa.

Lors de son passage devant les juges, le président du parti d’opposition Les Démocrates avait déclaré que l’argent trouvé en sa possession provenait de la vente de son immeuble à Pointe-Noire (Congo), au prix de 1 milliard 300 millions. Non sans réclamer  la restitution de son argent actuellement. 

L’accusé, qui était absent de l’audience ce mardi matin, tout comme ses avocats, était poursuivi pour blanchiment de capitaux.

Le procureur de la République près du tribunal de Franceville avait requis la culpabilité du prévenu et sa condamnation à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, et à 2 milliards 380 millions de fcfa d’amende. Il n’en sera finalement rien. Mais l’appel introduit ce mardi par le procureur général ouvre la possibilité de poursuivre le dossier judiciaire à Franceville.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Gabon : les députés appellent à la création d’un Compte d’affectation spéciale dédié à l’entretien routier 

En marge de l'adoption quasi unanime du budget de l'Etat pour l'exercice 2023, les députés gabonais ont plaidé pour...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x