Climat des Affaires/REF 22 : la FEG mise sur un développement Sud-Sud pour booster les économies de la sous-région francophone

LE COFFRET

Présente à Abidjan les  27 et 28 octobre dernier, la Fédération des Entreprise du Gabon (FEG) anciennement CPG, conduite par son Président Henri-Claude Oyima qu’accompagnait le Vice-Président en charge des Infrastructures, était invité à la 2ème édition de la Rencontre des Entrepreneurs Francophones 2022 (REF22). Couplée à la 10ème édition de la CGECI Academy, cette rencontre a été l’occasion pour les Patrons des Patrons des 28 pays d’Afrique francophone, de se rappeler la nécessité des partenariats Sud-Sud pour le développement de l’Afrique. 

Sur tous les fronts depuis son accession à la tête de la CPG (Confédération Patronale Gabonaise) qu’il a transformé en Fédération des Entreprises du Gabon (FEG), Henri-Claude Oyima, dont la missive à l’endroit des entreprises concernant le capital humain devrait avoir un réel impact, a récemment été l’hôte de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI). Accompagné de son Vice-Président en charge des Infrastructures, Alain-Claude Kouakoua, le Tycoon gabonais n’a pas manqué d’échanger avec ses pairs, sur la nécessité de renforcer les liens entre entreprises et économies francophones. 

LIRE AUSSI : 

Que ce soit en termes d’infrastructures, de libre circulation, de transition écologique, de Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE), de Banque, Finance et capital, d’investissements, de formation professionnelle ou de développement numérique, près de 500 dirigeants d’entreprises issus des 28 organisations patronales membres ou observateurs de pays francophones, ont rappelé la nécessité de multiplier les partenariats Sud-Sud, à travers une dizaine de tables-rondes. 

Occasion également de présenter les premiers travaux de l’Alliance des Patronats francophones, six mois après sa création par les Accords de Tunis (mars 2022) et un an après la première édition de la REF qui se deroulait à Paris-Longchamp, en marge de l’université d’été du MEDEF, cette rencontre a donc permis à la délégation de la Fédération des Entreprises du Gabon (FEG), d’échanger avec les autres groupements, en vue de coordonner leurs actions notamment en vue du Forum économique qui se tiendra à Djerba en novembre prochain. 

Engagée dans le processus de diversification et de transformation de notre économie, la FEG entend donc par ce type de renforcement de relations multilatérales, porter la voix du Gabon et de ses nombreuses entreprises sur le continent. Avec en ligne de mire l’implémentation et l’operationnalisation de la Zone de libre échange continentale (Zlecaf), la participation du patronat gabonais à ce type d’événements, témoigne d’une volonté (nouvelle) des entreprises gabonaises, de prendre une part plus active aux changements. 

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Réuni en congrès ordinaire, le RPM veut d’une opposition unie en 2023

Le Rassemblement pour la patrie et modernité (RPM, opposition) tient son premier congrès ordinaire tout au long de ce...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x