jeudi, mai 30, 2024
More

    Dissolution du Haut-commissariat de la République par le CTRI

    les plus consultés

    Le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) a annoncé dans la soirée du 23 au 24 octobre 2023 la dissolution du Haut-Commissariat de la République (HCR), créé deux ans plus tôt par Ali Bongo et dirigé par Michel Essongue, homme politique et homme d’affaires très connu au Gabon.

    La junte militaire au pouvoir justifie sa décision par sa volonté de réduire le niveau de vie de l’Etat. Créée pour le Conseil des ministres du 13 septembre 2021, la structure n’existait que depuis deux ans et un peu plus d’un mois. Elle comprenait plusieurs personnalités, dont d’anciens opposants d’Ali Bongo, revenus au Parti démocratique gabonais (PDG), comme Jean Eyeghe Ndong, Frédéric Massavala Maboumba et plus récemment Estelle Ondo et Jonathan Ignoumba, l’actuel ministre de l’Agriculture.

    Le HCR était présenté strictement comme une institution au service du président de la République et sa mission était d’évaluer, de contrôler et de mettre en œuvre les activités politiques du Chef de l’Etat pour améliorer les conditions de vie au Gabon. Ses tâches comprenaient également la communication avec les institutions politiques et les acteurs de la vie publique sur le thème de la stabilité et des formes de préservation des valeurs démocratiques, la formulation de propositions pour la mise en œuvre de l’activité politique du président, la préparation de rapports et d’évaluations sur l’activité politique du président et favoriser la relance du débat politique au sein de la population dans le cadre des droits qui lui sont accordés. Rien que ça.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x