jeudi, avril 25, 2024
More

    Le demi-frère d’Ali Bongo, le Lieutenant-colonel Frédéric Bongo radié de la Garde Républicaine

    les plus consultés

    Depuis ce lundi 23 octobre 2023, la Garde républicaine (GR) gabonaise est en ébullition après une décision sans précédent dans l’histoire de ce corps d’armée. Il s’agit du retrait du lieutenant-colonel Fréderic Bongo Ondimba. L’avis publié au Journal officiel s’appuie sur le décret présidentiel n°0024/PRIMDNICAB-MD-PT signé par le général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, président de la Transition.

    Selon cet arrêté, le lieutenant-colonel Fréderic Bongo Ondimba, matricule 604688T, a été radié pour plusieurs fautes graves, notamment « fautes contre l’honneur, la probité et les devoirs généraux », des « fautes contre la discipline militaire » des « fautes tendant à soustraire leurs auteurs à leur obligation militaires », et des « manquements aux règles d’exécution de services ». La décision prise conformément à l’article 168 de l’arrêté n°007/PR/2010 met fin à la carrière militaire de Frédéric Bongo.

    Une terrible fin de carrière militaire pour celui qui a servi dans la Garde Républicaine gabonaise depuis 2005, soit près de 18 ans. Selon quelques indiscrétions, la décision inédite interviendrait dans un contexte de tensions croissantes entre le président de la transition, le général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema et l’intéressé. Certains bruits de couloir font état des velléités du demi-frère d’Ali Bongo envers les nouvelles autorités. Sa longévité au sein de la Garde Républicaine lui aurait permis d’avoir des soutiens  qui pourraient devenir une menace pour la stabilité du régime de transition. 

    Après avoir intégré la Gendarmerie, plus précisément la Direction générale des recherches (DGR). A 27 ans, il en prend la direction puis intègre la Garde Républicaine. Son père le nomme ensuite à la tête de la Direction générale des services spéciaux (DGSS- Garde Républicaine). Tout cela sous Omar Bongo Ondimba. 

    Il faut dire qu’après la mort de son père en 2009, il soutient son frère Ali Bongo Ondimba et l’aide à accéder au pouvoir. D’ailleurs, quand en 2018 ce dernier est victime d’un AVC, c’est Frédéric Bongo qui prend les choses en main en verrouillant l’information et le pays. Il était à Ryad et a même organisé la convalescence d’Ali Bongo au Maroc en s’opposant à Sylvia Bongo Valentin qui souhaitait que cela se passe à Londres. Mais le coup d’Etat raté du 07 janvier 2019 par l’équipe menée par Kelly Ondo, un proche de Frédéric Bongo, va l’éloigner de Libreville par décision d’un conseil des ministres. Puis les choses ne se sont plus jamais vraiment améliorées pour lui.

    Officiellement, la radiation de Frédéric Bongo est le résultat de l’enquête de la commission d’enquête et du document y afférent du 11 mars 2022. Le chef d’état-major du ministère de la Défense et le commandant en chef de la Garde nationale sont responsables de la mise en œuvre immédiate de cette décision.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x