samedi, juin 22, 2024
More

    Emmanuel Macron assure que son déplacement à Libreville ne sera pas électoraliste

    les plus consultés

    Depuis l’annonce de la tenue les 1er et 2 mars prochains à Libreville du One Forest Summit co-organisé par le Gabon et la France, ce sommet dédié aux questions climatiques a laissé place à plusieurs critiques à l’endroit des autorités françaises.

    Ténu juste 5 mois avant les prochaines échéances électorales, l’opposition gabonaise voit la participation du président français, Emmanuel Macron, comme un « quitus donné à la longévité d’un pouvoir politique centenaire et qualifié d’illégitime« . 

    Cette lecture est davantage renforcée en ce sens que la dernière visite d’un officiel français remonte à celle du président Nicolas Sarkozy en février 2010. Après lui, plus aucun président français n’avait officiellement mis les pieds au Gabon. Un signe jadis interprété comme le rejet de la présidence actuelle du pays par l’ancienne puissance coloniale. 

    En présentant ce 27 février 2023, sa politique pour l’Afrique, le président de la République française est sorti de son silence qui donnait l’impression qu’il n’entendait pas les voix qui s’élèvent au Gabon et partout ailleurs. Emmanuel Macron a tenu à lever toute équivoque sur les véritables raisons de son arrivée à Libreville.

    « Je ne viens pas faire un déplacement électoraliste. Et d’ailleurs, on parle à tout le monde, y compris aux opposants, et on continuera de le faire », a affirmé Emmanuel Macron. 

    « Pour moi, l’objectif de ce sommet, et c’est pourquoi j’assume pleinement de le faire maintenant, comme on en a pris l’engagement à Charm el-Cheikh (en Égypte NDLR), c’est d’abord de mettre en place nos objectifs des différentes COP et surtout de réussir à valoriser le capital naturel dont ces économies (des pays du bassin du Congo) disposent à profusion. Et c’est l’un des grands paradoxes. On sait rémunérer les reforestations dans nos modèles nationaux et internationaux. Mais, on rémunère très mal le fait de protéger ce qu’on a, ces réservoirs de biodiversité », a poursuivi le président français.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x