lundi, février 26, 2024
More

    Gabon : à défaut de construire, le gouvernement nivelle plusieurs axes routiers à l’intérieur du pays 

    les plus consultés

    Si les deux mandats du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, n’ont pas suffit pour construire et même restaurer les tronçons routiers du pays en piteux état depuis des décennies, l’approche des élections produit déjà ses effets sur le gouvernement.

    On assiste depuis le début de cette année électorale à une sorte de prise de conscience de la part du  gouvernement qui semble soudainement avoir réalisé l’urgence et la nécessité pour un état de posséder des routes ne fut-ce que praticables lorsqu’elles ne peuvent pas être bitumées. 

    C’est du moins ce que peut traduire l’activisme du ministère des Travaux publics qui se déploie depuis quelques jours à procéder au lancement du nivellement de  plusieurs axes routiers à l’intérieur du pays. En un lapse de temps, et pour ne citer que cette semaine, le ministère des Travaux publics a procédé au nivellement de plusieurs routes.

    En effet, le jeudi 22 juin dernier, le ministre délégué aux Travaux publics, Emmanuel Eyeghe Nze, a lancé les travaux de nivellement des axes routiers Sam-Mitzic (54 Km), Sam-Bibasse (84 Km) et Sam-Medouneu (70 Km), dans la province du Woleu-Ntem. 

    Moins de 48h après, il s’est rendu le vendredi 23 juin 2023 dans le département de l’Ogoulou dans la province de la Ngounié où il a procéder au lancement, là aussi, du nivellement de l’axe Mimongo-pont Offoue, un linéaire de 73,5 km en piteux état depuis de nombreuses années.

    « Cette route va permettre de connecter la province de la Ngounié à celle de l’Ogooué Lolo, les populations pourront très bien circuler, pour les questions d’écoulement des marchandises, ça va permettre également aux populations de vendre ce qu’elles produisent », a déclaré Eyeghe Nze, lançant les travaux de réhabilitation de la route qui était fermée à la circulation.

    Des travaux similaires ont également été lancés le 24 juin sur l’axe Tchibanga-Moabi dans la province de la Nyanga avant d’entamer dans d’autres provinces très prochainement.

    A l’instar de l’axe Mimongo-pont Offoue qui n’était plus praticable, plusieurs routes au Gabon sont dans un état de dégradation avancée. Des érosions et glissement de terrain ont complètement bouché certaines voies de communication essentielle, rendant plus que difficile la mobilité des populations du cru. 

    Pour les populations de Mimongo, même si les travaux lancés vont désenclaver une partie du département de l’Ogoulou, d’énormes efforts supplémentaires doivent être encore consentis par le gouvernement si ce dernier a vraiment envie de changer les choses. 

    « Par ailleurs, permettez-moi de vous rappeler monsieur le Ministre, que les axes Yeno-Lébamba, Yeno-Massima, Moukabou-Dibassa, Eteke-Ovala, coupés depuis plusieurs années pour cause de glissement de terrain, méritent la même attention de la part du gouvernement », a plaidé dans son mot de circonstance, Moïse Mogangue Maclatchy, président du Conseil départemental de l’Ogoulou.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x