lundi, juillet 22, 2024
More

    Gabon : avec le retour du scrutin à un tour, l’opposition gabonaise optera-t-elle pour une candidature unique ?

    les plus consultés

    Alexandre Barro Chambrier y croit. En effet, le président du Rassemblement pour la Patrie et la modernité (RPM) a indiqué sur les antennes de Radio France internationale (RFI), que l’opposition qui donne une apparence de division travaille d’arrache-pieds pour une candidature unique lors de la prochaine présidentielle.

    « Nous travaillons pour cela avec d’autres partenaires qui sont engagés en faveur du changement », a affirmé le président du RPM pour qui, le retour du scrutin à un tour récemment accepté par les parlementaires établi « l’impérieuse nécessité du rassemblement autour d’une candidature crédible et consensuelle ». 

    L’homme politique a expliqué que si jusqu’ici l’opposition a donné l’impression d’être divisée, il faut non seulement « se méfier des apparences », mais mieux encore, l’opposition est dans une « logique de recherche d’une union ». 

    L’opposition consciente des enjeux

    Il a même rassuré sur le fait que l’opposition est consciente des enjeux de cette élection. « Au fur et à mesure que nous allons nous rapprocher de ces élections, chacun devra prendre ses responsabilités, renoncer aux ambitions individuelles, taire nos égos pour faire avancer le Gabon ».

    À la question de savoir si lui et les siens ont réfléchi à un mécanisme de désignation de ce candidat unique de l’opposition, il a répondu en précisant que la décision sera prise de manière collégiale par les acteurs politiques de l’opposition.

    Selon lui, il s’agira bien plus que de choisir le candidat, il sera également question de « créer des conditions qui permettent à l’opposition non seulement de gagner, mais de faire en sorte que contrairement au passé, que celui qui sera vainqueur puisse effectivement gouverner le pays ».

    L’opposition y parviendra-t-elle ? 

    Cela reste à prouver. Surtout au regard du nombre de candidats et pas des moindres, qui semblent faire cavalier seul sur le terrain en ce moment, notamment Raymond Ndong Sima, Pierre Claver Maganga Moussavou, Mike Jocktane… pour ne citer que ceux-là. Ces derniers rencontrent les populations avec qui ils échangent sur tous les sujets liés aux élections, excepté la question d’une possible candidature unique de l’opposition. 

    Aussi, la dernière concertation politique organisée par le président de la République Ali Bongo Ondimba avec des leaders de l’opposition et de la Majorité est un autre obstacle à cette unité tant voulue par de nombreux acteurs de la société civile. En effet, à l’issue de cette rencontre politique, la position du député Les Démocrates, Séraphin Akure-Davain et de l’ensemble des opposants présents à ces assises a vivement été critiquée. Il leur est surtout reproché le fait d’avoir validé le retour de l’élection à un tour et l’illimitation du mandat présidentiel.

    Gageons que ces freins ne seront pas plus grands que la volonté de cette opposition-là à s’unir contre le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG). Sinon, ils devront accepter de perdre pour manque d’unité ou de guerre d’égo.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x