jeudi, mai 30, 2024
More

    Gabon : le trafic maritime et portuaire a repris ce vendredi 24 mars 

    les plus consultés

    Le ministre délégué aux Transports, Éric Joël Édouard Bekale-Etoughet, a officiellement procédé, via une note adressée aux directeurs généraux de la Marine marchande et de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag), à la réouverture du trafic maritime et portuaire stoppé le 9 mars dernier. Une décision qui avait été prise suite au naufrage du navire l’Esther Miracle, de la compagnie Royal Coast.

    Éric Joël Édouard Bekale-Etoughet indique tout de même que cette reprise ne va pas sans un respect scrupuleux des nouvelles prescriptions pour lesquelles « tout contrevenant s’expose à des sanctions administratives cumulées aux poursuites pénales pour l’infraction de mise en danger de la vie d’autrui ».

    Désormais, avant chaque voyage, toutes les procédures légales et réglementaires en vigueur visant à assurer la navigabilité de l’embarcation doivent être mises en œuvre. Il s’agira d’un contrôle préalable des documents et des personnes. 

    « Toute réserve formulée lors de ce contrôle, quelle qu’en soit la nature, doit emporter l’impossibilité pour le navire d’appareiller », prévient le membre du gouvernement.

    Les voyages de nuit restent interdits, précise la note du ministre. Notons par ailleurs que cette reprise s’est faite alors que toutes les victimes du drame n’ont pas encore toutes été repêchées. Selon le dernier bilan fait par l’équipe des recherches, 8 personnes sont toujours portées disparues. 

    De plus, elle est faite sans que les prix qui avaient flambé pendant la période Covid-19, ne soient revus à la baisse après la levée de l’ensemble des restrictions gouvernementales. Aujourd’hui encore, les deux principales compagnies par exemple, Logimar241 et NGV, pratiquent les mêmes tarifs revus à la hausse en 2020 (de 25 000 fcfa et 40 000 fcfa avant la pandémie à 35 000 fcfa et 40 000 fcfa). La raison évoquée : la hausse du prix du carburant et celui des matières premières.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x