jeudi, mai 30, 2024
More

    Gabon : Bilie-By-Nze annonce des missions médicales spécialisées dans l’arrière pays en avril

    les plus consultés

    Le Premier ministre, Alain-Claude Bilie-Bye-Nzé, a annoncé le 28 mars dernier à l’auditorium du Centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul), alors qu’il était face aux responsables des formations sanitaires et les professionnels de santé du Grand Libreville, que des missions médicales spécialisées vont démarrer au mois d’avril, au bonheur des populations de l’arrière pays. 

    La décision du Chef du gouvernement vient matérialiser l’engagement qu’il a pris le 24 janvier 2023 devant les parlementaires lors de sa déclaration de politique générale concernant le volet Santé. Il faut dire que lors de cet exercice devant les députés, Alain-Claude Bilie-Bye-Nze s’était engagé à travailler à l’amélioration de l’offre de soins à travers le pays.

    Dans ce sens, le Chef du gouvernement a instruit le ministre de la Santé et des Affaires sociales de réunir les différents spécialistes de médecine, de chirurgie ainsi que la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) et la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), afin de démarrer ces missions médicales à compter du mois d’avril 2023. 

    « L’effectivité de ce programme permettra à notre système de santé d’être plus proche de la population et de trouver des solutions pragmatiques à leurs besoins sanitaires », a-t-il fait savoir.

    Dans l’optique de pérenniser la chose, il a par ailleurs indiqué que les modalités de mise en œuvre de cette démarche de proximité seront traduites dans un texte réglementaire et son financement sera assuré tout à la fois par le budget de l’État et les différentes entités publiques dont la mission est la prise en charge médicale des Gabonaises et des Gabonais.

    Aussi, le patron de l’administration envisage solliciter et encourager le secteur privé à se joindre à cette démarche, notamment dans le cadre des politiques de la Responsabilité sociale des entreprises (RSE).

    Notons par ailleurs que le pays éprouve de grosses difficultés à garantir des soins de qualité à l’ensemble des populations réparties sur le territoire. Malgré les structures sanitaires qui existent quasiment dans tout le pays, ces derniers sont soit à l’abandon, soit pas équipés ou simplement sans personnel qualifié. 

    Cette situation est telle que le gouvernement entend prendre le taureau par les cornes. Depuis deux ans, un vaste programme de réhabilitation, construction et équipements de structures sanitaires a été lancé à travers tout le pays. Depuis, certaines structures sont déjà opérationnelles et d’autres sont toujours en travaux. 

    L’initiative du Chef du gouvernement sera donc un véritable ouf de soulagement pour les populations de l’arrière pays pour qui les soins d’un gynécologue, d’un pédiatre, d’un ORL, d’un ophtalmologue, d’un chirurgien, d’un endocrinologue, voire d’une sage-femme, demeurent un luxe par manque soit de personnel qualifié, soit de structures sanitaires.

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x