mardi, avril 23, 2024
More

    Gabon : Dieudonné Aba’a Owono prend les rênes de la très controversée Cour constitutionnelle 

    les plus consultés

    Ferdinand DEMBA
    Ferdinand DEMBAhttp://www.insidenews241.com
    Passionné de lettres et désormais de chiffres, FD est le directeur de publication d’Inside News241. Journaliste de métier et de convictions, lui et son équipe sont au service d’une information objective, d’utilité publique et au service de la vérité.

    Après plusieurs décennies de statu quo institutionnel, le Gabon vit de grands chamboulements. Du fait de la prise du pouvoir des forces armées et de défense sous la conduite du général Oligui Nguema, certaines institutions qui semblaient jusque-là intouchables, connaissent un renouveau. C’est le cas de la Cour constitutionnelle officiellement dirigée depuis ce mercredi 6 septembre par le magistrat Dieudonné Aba’a Owono, qui remplace par décret du président de la transition, celle qui dirigeait depuis plus de trente ans, cette institution au cœur du pouvoir des Bongos. 

    Exit Marie Madeleine Mborantsuo, place désormais à Dieudonné Aba’a Owono. Nommé ce mercredi 6 septembre par décret du Président de la transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, ce haut magistrat en service depuis 2022 au Conseil d’Etat, conduira désormais la destinée d’une institution tenue jusque-là, d’une main de fer par une dame aux multiples controverses. Annonçant de profonds changements à la tête des institutions du pays, cette nomination intervient dans le sillage de la rencontre entre Oligui Nguema et Mborantsuo.   

    LIRE AUSSI : Gabon : le général de brigade Judes Ibrahim Rapontchombo hérite de la Mairie de Libreville

    Confirmant la fin d’une ère au sein d’une institution trentenaire mais qui n’aura connu qu’une seule dirigeante, cette nomination d’Abaa Owono qui s’accompagne de celle des nouveaux juges constitutionnels, intervient dans un contexte sensible pour le pays. Rompu aux joutes de la plus haute administration puisqu’il est notamment un ancien Commissaire général à la loi adjoint au Ministère Public, le nouvel homme fort de la plus haute cour du pays, aura à cœur de réformer ce qui était communément appelé « la tour de Pise ». 

    S’il ne devrait rester à ce poste que durant la période de transition, tout comme les 8 autres membres, que sont Roger Patrice Nkoghe; Bruno Lependa; Hervé Tako Vendakambano; Christian Bignoumba Fernandez; Euloge Moussavou Bouassa Nzambi; Sosthene Momba; Marie Blanche Bendje épouse Babiri et Afriquita Dolores Agondjo épouse Banyen, ce haut magistrat aura néanmoins un rôle crucial à jouer dans l’avenir du pays. Un pays en quête de renouveau, de stabilité et d’institutions fortes. 

    Dans la même catégorie

    Laisser un commentaire

    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires

    Derniers articles

    0
    Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x