Gabon : dissolution du bureau du CGE par la Cour constitutionnelle 

LE COFFRET

La Cour constitutionnelle vient de dissoudre ce jeudi 5 janvier le Bureau du Conseil gabonais des élections (CGE), suivant la requête introduite deux jours plus tôt par Étienne Francky Meba Ondo et Jean Valentin Leyama, respectivement vice-président et Secrétaire exécutif du parti politique RÉAGIR. 

Pour rappel, le bureau du CGE était caduque depuis le 15 juin 2020. Saisie une première fois l’an dernier par le parti Réappropriation du Gabon, de son indépendance pour sa reconstruction (Réagir), la Cour constitutionnelle de Marie Madeleine Mborantsuo avait exceptionnellement prorogé les missions dudit Bureau, non sans appeler le gouvernement à le renouveler un mois après la proclamation des élections partielles du 15 et 29 octobre 2022. 

Malgré cette échéance en sursis, le gouvernement de Rose Christiane Ossouka Raponda n’a pas bougé le petit doigt pour se conformer à la loi, et vient ainsi de se le faire rappeler de la plus humiliante des manières. 

L’État a 30 jours pour trouver un nouveau bureau au Conseil gabonais des élections.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dernière Publication

Rapport EIU 2022 : le Gabon parmi les « Régimes autoritaires » en Afrique ?

Selon la dernière édition de l’indice de démocratie de l’Economist Intelligence Unit (EIU), rendu public le 6 février dernier,...

Top 5 des articles les plus lus par nos lecteurs

Nos lecteurs ont aussi aimé cet article

Soutenez la presse libreChoisissez une offre
+
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x